Brexit : après l'annonce de l'Ecosse de vouloir lancer un référendum sur son indépendance, la Première ministre britannique Theresa May s'est adressée à la Chambre des Communes.

Drapeaux de la Grande-Bretagne, de l'Ecosse et de l'Europe devant le parlement écossais
Drapeaux de la Grande-Bretagne, de l'Ecosse et de l'Europe devant le parlement écossais © Reuters / Reuters

Theresa May est en difficulté depuis lundi après la demande de référendum d'indépendance de l'Ecosse qui vient compliquer le Brexit. La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a chamboulé le jeu et fait peser la sérieuse menace d'un éclatement du Royaume-Uni.

La Première ministre britannique Theresa May a dit lors de son discours mardi qu'elle annoncerait le déclenchement du Brexit devant la Chambre des communes comme convenu d'ici fin mars. La rumeur voulait pourtant qu'elle l'annonce ce mardi...

Les deux chambres du Parlement ont approuvé définitivement lundi le projet de loi lui permettant de déclencher l'article 50 du traité de Lisbonne, qui lancera le divorce avec l'Union européenne.

Theresa May a par ailleurs réagi à l'annonce faite lundi par la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon, qui souhaite organiser un nouveau référendum d'indépendance de l'Ecosse fin 2018 ou début 2019 :

Ce n'est pas le bon moment pour faire de la politique politicienne et créer de l'incertitude.

► ALLER PLUS LOIN | L'Ecosse veut rester dans l'Europe

Quel Brexit pour la Grande-Bretagne ?
Quel Brexit pour la Grande-Bretagne ? © Visactu / Visactu

Après le dernier vote de la loi sur le Brexit au Parlement britannique lundi soir, la première ministre Theresa May a maintenant la possibilité de lancer les négociations officielles sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.