la Première ministre britannique Theresa May a confirmé ce mardi midi sa volonté de quitter l'Union européenne et le marché unique.

Theresa May devrait poser mardi, à l'occasion d'un grand discours à Londres, les jalons d'un "Brexit dur"
Theresa May devrait poser mardi, à l'occasion d'un grand discours à Londres, les jalons d'un "Brexit dur" © AFP / Mohd Rasfan

L'accord final sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne sera soumis au vote du Parlement britannique, a annoncé mardi Theresa May. Des compromis seront nécessaires dans les négociations qui vont s'ouvrir avec les partenaires européens de Londres mais l'important sera d'obtenir "le maximum de certitude", a expliqué la Première ministre britannique. "S'agissant du Parlement, il y a un autre moyen d'apporter de la certitude. Je peux confirmer aujourd'hui que le gouvernement soumettra l'accord définitif entre le Royaume-Uni et l'UE à un vote des deux chambres du Parlement avant qu'il entre en vigueur", a déclaré Theresa May dans un discours très attendu sur le Brexit, après des mois d'incertitude sur les termes que choisira Londres pour négocier sa sortie de l'UE.

Theresa May se prononce pour un Brexit clair
Theresa May se prononce pour un Brexit clair © Visactu

May veut un nouvel accord douanier entre le Royaume-Uni et l'UE.

Londres controlera le nombre de migrants en provenance d'Europe, c'est la leçon du vote du 23 juin selon Theresa May.

Theresa May met en garde l'UE contre toute volonté de punir le Royaume-Uni.

La chef du gouvernement britannique a ajouté que son projet pour le Brexit, fruit du référendum du 23 juin dernier, excluait le maintien du Royaume-Uni au sein du marché unique européen.

"Au lieu de cela, nous chercherons le meilleur accès possible grâce à un nouvel accord de libre-échange global, audacieux et ambitieux. Cet accord pourrait intégrer dans certains domaines des éléments des dispositions actuelles du marché unique. Theresa May, Première ministre britannique

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.