Le président élu des États-Unis constitue petit à petit son équipe. Dernières nominations en date : un ministre de l'Économie arrivé tout droit de la banque Goldman Sachs.

Donald Trump ouvre la porte de la Maison blanche à Wall Street
Donald Trump ouvre la porte de la Maison blanche à Wall Street © Reuters / MANDEL NGAN

La surprise fût grande lorsque Stephen Mnuchin, 53 ans, a annoncé mercredi qu'il venait d'être nommé par Donald Trump secrétaire d'État au Trésor.

Mnuchin, le millionnaire devenu ministre de l'Économie

Cet ancien dirigeant de Goldman Sachs, millionnaire, n'a rien d'un homme politique. Ancien donateur du Parti démocrate, Mnuchin a financé les campagnes d'Hillary Clinton pour le Sénat, et celles de Barack Obama pour le Sénat ET la présidence des États-Unis. Il a profité de la crise des subprimes et de l'explosion de la bulle immobilière comme du montage frauduleux de Bernard Madoff. Il est favorable au libre-échange et à la libre circulation des capitaux.

USA 2016 : Steven Mnuchin, nouveau ministre de l'Economie de Trump
USA 2016 : Steven Mnuchin, nouveau ministre de l'Economie de Trump © Reuters / Mike Segar

En mai dernier, il devient directeur financier de la campagne de Trump. Mais dans une autre vie, il a été producteur de films, après avoir quitté Goldman Sachs en 2002. il a produit Avatar, Suicide Squad, Batman vs Superman.

Mnuchin a travaillé par le passé avec Georges Soros, le milliardaire qui finance les campagnes démocrates et qui a été traité par Trump de "scélérat" durant la campagne. Il n'est pas le premier de Goldman Sachs à devenir secrétaire au Trésor, après Henry Paulson (sous George W. Bush).

Mnuchin en a profité pour confirmer la nomination de Wilbur Ross à la tête du département du Commerce, en charge de la politique industrielle américaine. Wilbur Ross est un repreneur de sociétés en faillite, milliardaire, qui a inspiré à Trump la plupart de ses propositions sur le commerce, notamment la volonté de vouloir renégocier ou de se retirer des accords internationaux commerciaux. Il prone aussi une baisse des impôts pour les entreprises.

Ces deux nominations doivent être confirmées par le Sénat.

Et si le boss de Goldman Sachs obtenait lui aussi un poste haut placé?

La presse américaine se fait de plus en plus l'écho d'une information selon laquelle Trump envisage de nommer le président actuel de Goldman Sachs Gary Cohn pour un poste à haute responsabilité dans l'administration, comme Directeur du bureau du Management et du Budget. Gary Cohn est un proche du puissant beau-fils de Trump, Jared Kushner. Mais il est enregistré comme démocrate.

►►►LIRE | Nouvelle équipe Trump : à droite toute!

Au lendemain de son élection, Trump avait déjà annoncé plusieurs nominations qui laissaient entrevoir une orientation très droitière de sa politique, dont Steven Bannon, lui aussi ancien de Goldman Sachs, nommé stratégiste en chef, proche des milieux d'extrême-droite.

USA 2016 : Oorientation très droitière de la nouvelle équipe Trump
USA 2016 : Oorientation très droitière de la nouvelle équipe Trump © Visactu / Visactu

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.