"Le Feu et la fureur : Trump à la Maison blanche", livre de Michael Wolff racontant la campagne et la première année de présidence de Donald Trump sort en France (éditions Robert Laffont). Un portrait assassin du président américain et de son entourage.

Donald Trump décrit comme un homme stupide et fainéant dans "Le feu et la fureur" de Michael Wolff
Donald Trump décrit comme un homme stupide et fainéant dans "Le feu et la fureur" de Michael Wolff © AFP / Andrew Harrer / DPA

Le livre a fait tellement de bruit qu"il sera adapté à la télévision. Les droits ont été vendus à une maison de production, selon les journaux Hollywood Reporter et Variety. L'auteur Michael Wolff lui-même en sera le producteur. L'ouvrage est numéro un des ventes sur Amazon. Et le portrait est tellement négatif que le président américain avait tenté début janvier d'en interdire la publication. En vain. 

Michael Wolff a passé sept mois dans l'entourage de Donald Trump pendant la campagne présidentielle puis après son élection.  Il affirme avoir obtenu assez facilement l'autorisation d'être présent à la Maison blanche, et parvenant assez vite à se faire oublier dans le décor. 

Trump ne lit pas

Même à la va-vite, Donald Trump n'ouvre pas un livre si l'on en croit "Le feu et la fureur". Tout juste ouvre-t-il le New York Post pour lire les ragots de la page 6 selon Wolff.

Ce qui est imprimé pourrait aussi bien ne pas exister. Certains se demandent s’il n’est pas quasi illettré (...) D’autres croient qu’il est dyslexique.

Une équipe qui part dans tous les sens

Selon l'auteur, "comme personne dans l'administration Trump ne sait vraiment comment faire quoi que ce soit, il n'est pas évident de savoir qui fait quoi"

Wolff affirme notamment que tout son entourage doute de sa capacité à gouverner. 

"Tout le monde à la Maison Blanche s’entend à reconnaître que paradoxalement, Donald Trump, président médiatique, a l’un des dispositifs de communication les plus dysfonctionnels de l’histoire de la présidence moderne".

Ses actes forts

Les premiers actes qui ont marqué les débuts de Trump président et auxquels Wolff a pu assister :

- Son mensonge sur la foule présente lors de la cérémonie d'investiture (250 000 selon la police, 1 million et demi selon Trump)

- Son discours loufoque devant la CIA ( où il parle de sa "guerre" contre les médias, affirmant que les journalistes sont "les êtres humains les plus malhonnêtes" il revient sur les chiffres de l'investiture et accuse CNN "Je regarde cette chaîne de télévision, et ils montraient des pelouses vides. C'est un mensonge").

- Son décret de politique migratoire (le "travel ban" imaginé par l’extrémiste Steve Bannon à la va-vite en un week-end et sans consultations)

Trump = le roi Soleil

Selon Wolff, Trump est souvent influencé par le dernier qui a parlé. Pourtant, il n'écoute en fait aucun conseil. 

"Véritable moulin à paroles, le président geint et s’apitoie beaucoup sur son sort. Pour tous, il est clair que s’il a une bonne étoile pour le guider c’est son désir d’être aimé. Il ne comprend jamais pourquoi personne ne l’aime, ou pourquoi il est si difficile d’être aimé par tout le monde".

Une organisation à la Trump ne repose pas sur une structure, mais juste sur un personnage au sommet, et tous les autres qui font des pieds et des mains pour attirer son attention. 

Le couple que forment Ivanka (sa fille) et Jared Kushner est appelé Jarvanka. Ce sont les deux personnes les plus influentes de la Maison blanche. Wolff voit en eux un "couple royal". 

Une incompréhension du travail des fonctionnaires

Donald Trump comprend les politiques, leur mode de fonctionnement. Mais il ne comprendrait pas les bureaucrates, les fonctionnaires qui travaillent à la Maison blanche. "Ils touchent quoi ? 200 000 dollars au max ? Eh ben... "

Les doutes de son équipe sur ses capacités à gouverner

Il n'aurait pas fallu bien longtemps à son équipe de campagne pour émettre des doutes sur sa capacité à gouverner. Wolff situe la date autour des premiers briefings avec les services secrets, organisés après sa désignation comme candidat a la présidentielle. "Sa nouvelle équipe de campagne émet des signaux d’alarme"

"Trump semble incapable de comprendre des informations provenant de tiers. A moins qu’il ne s’y intéresse pas. Il déteste qu’on demande formellement son attention. Il fait de l’obstruction face a tout document écrit et se montre récalcitrant devant toute explication". 

C’est un gars qui a vraiment détesté l’école, analyse Bannon. Et ce n’est pas maintenant qu’il va commencer a l’aimer !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.