Le président de la commission électorale Kamel Jendoubi a annoncé jeudi soir le résultat final provisoire. Ennahda obtient 90 sièges dans l'assemblée constituante (41,47%), devant le Congrès pour la République (gauche nationaliste) avec 30 sièges (13,82%) et Ettakatol (gauche) avec 21 sièges (9,68%).

Ennahda n'a pas remporté la majorité absolue au sein de la nouvelle assemblée mais le parti interdit sous Ben Ali a réuni suffisamment d'élus pour diriger un gouvernement de coalition avec les deux formations laïques de centre-gauche arrivés deuxième et troisième. Les résultats confirment les prévisions faites par le parti lui-même.

Les résultats du vote par Bruno Cadène

L'actuel Premier ministre, Beji Caïd Essebsi, devrait être remplacé par un représentant d'Ennahda. Il a affirmé jeudi qu'il n'a aucune raison de douter des engagements d'Ennhada en faveur d'un Etat civil et démocratique.

Ennahda se situe sur la frange modérée dans le paysage des partis islamiques au Proche-Orient. Rached Ghannouchi a lui-même présenté son approche de la politique en la rapprochant de celle du Premier ministre turc Tayyip Erdogan.

Au lendemain des résultats des élections, Henda, une des blogeuse suivie dans le cadre du Webreportage Ammar404 exprime sa déception et ses attentes.

Henda regrette la défaite des partis progressistes

Elle constate une Tunisie à deux vitesses et veut continuer de se battre pour une Tunisie plus proche de ses aspirations.

DOSSIER AMMAR 404
DOSSIER AMMAR 404 © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.