Les manifestations pour critiquer l'attitude de M.Erdogan à la suite de la catastrophe industrielle de Soma gagnent l'université. Limitées un temps à l'Ouest du pays, les manifestations s'étendent à Istanbul où 150 étudiants occupent la faculté des Mines.

le bilan en turquie s'alourdit à 284 morts et 18 disparus
le bilan en turquie s'alourdit à 284 morts et 18 disparus © reuters
Depuis vendredi, 150 étudiants occupent l'université des Mines d'Istanbul pour protester contre la politique de M.Erdogan. 308 personnes sont mortes à la suite de l'explosion de la mine de Soma, dans l'Ouest de la Turquie. Y a-t-il eu négligence de la part de la société Soma Kömür Isletmeleri qui exploite le site ou bien du ministère du travail? Pour le moment, 24 personnes ont déjà été arrêtées, dont les dirigeants de la société. Le gouvernement rejette toute responsabilité. Dès l'annonce de cette catastrophe, les médias turcs et l'opinion ont pointé le manque de vigilance de la société dans l'exploitation de cette mine de charbon au profit de la rentabilité. Des milliers de Turcs ont également fustigé l'attitude du gouvernement du Premier Ministre M.Erdogan qu'ils accusent de laxisme et d'indifférence au sort des travailleurs en général. Insultes et coups de pied Une colère qui ne s'est pas apaisée avec la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo où l'on voit un des conseillers de M.Erdogan frapper un manifestant à coup de pied. Le Premier Ministre en aurait insulté un autre en le qualifiant de "sperme d'Israël". Ces manifestations ont lieu alors que les prochaines élections présidentielles auront lieu le 10 août prochain. Beaucoup prédisent l'effondrement du parti de M.Erdogan, l'AKP, après les multiples heurts entre manifestants et forces de l'ordre qui sécouent le pays depuis 2013. Les étudiants occupent l'université des Mines depuis vendredi

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.