Recep Tayyp Erdogan vient de censurer Twitter en Turquie
Recep Tayyp Erdogan vient de censurer Twitter en Turquie © REUTERS

La recette du Premier ministre pour se maintenir au pouvoir et échapper à la justice : se dire victime d’un complot et couper les sites critiques, Twitter. et Youtube. Pas sur que ça suffise

Dernière journée de la campagne pour des élections municipales en Turquie. Le scrutin de dimanche a pris des allures de référendum pour Recep Tayyip Erdogan, 60 ans.

Le chef du gouvernement turc est malmené depuis des semaines par de graves accusations de corruption, des scandales à répétition qui agitent le gouvernement et pourrait fragiliser son avenir politique. Le dernier en date : la fuite sur internet d'un compte-rendu d'une réunion sensible de hauts responsables turcs sur la Syrie.

La fébrilité d'Ankara est telle que le gouvernement a cru bon de bloquer les réseaux sociaux Twitter et Youtube, officiellement pour des raisons de sécurité nationale et de menace de complot.

Car "complot" et" victimisation", sont devenus les deux axes de la campagne du premier ministre islamo-conservateur.

A Istambul, la correspondance de Jérôme Bastion

Bien qu'aphone vendredi, Recep Tayyip Erdogan, doit prononcer plusieurs discours à Istanbul samedi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.