Typhon
Typhon © http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Typhoon_tip_peak.jpg

Le puissant typhon Chan-hom est arrivé samedi matin sur les côtes orientales chinoises. Il est considéré comme l'un des plus violents depuis 1949 par le Centre national météorologique chinois (NMC). Par précaution, des évacuations géantes ont eu lieu autour de Shanghai.

Le typhon a déjà traversé la métropole de Ningbo et ses six millions d'habitants, provoquant de grosses perturbations dans les transports. Plus de 600 vols ont été annulés dans les aéroports de cette province. Plus d'un million de personnes ont été évacuées, par précaution.

Des vagues de dix mètres ont été observées. Les vents ont atteint 162 km/h et devraient décélérer progressivement. Mais l'alerte rouge, la plus élevée, est maintenue. Le typhon se dirige désormais vers Shanghai, où vivent 23 millions de personnes.

Shanghai menacée

Les autorités locales ont enjoint la population à rester chez elle et annulé tous les évènements en plein air. L'emblématique Oriental Pearl Tower est fermée aux touristes. Là aussi, il y a des répercussions sur le trafic aérien et routier : plus de 400 vols au départ ou à destination des deux aéroports de Shanghai ont été annulés, tout comme 330 trajets de bus de longue distance et nombre de trains. La circulation automobile dans Shanghai était très fortement réduite, en contraste avec les engorgements habituels, tandis que le long des rues, le vent arrachait des branches aux arbres.

Ce typhon est la deuxième tempête à toucher la Chine en deux jours après l'arrivée de la tempête tropicale Linfa sur les côtes de la province de Guangdong (sud). Chan-hom a fait cinq morts aux Philippines cette semaine et plus de 20 blessés en balayant vendredi l'archipel japonais d'Okinawa. Il a ensuite traversé Taïwan, où quatre personnes ont été blessées par des chutes d'arbres.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.