Une femme réfugiée dans les décombres de sa maison à Donetsk
Une femme réfugiée dans les décombres de sa maison à Donetsk © maxppp

D'intenses combats d'artillerie ont eu lieu toute la nuit de samedi et se prolongent ce dimanche à Donetsk. Dans la région, d'importants renforts sont venus de Russie pour soutenir les "rebelles".

Donetsk est le bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine. Ce dimanche matin, les combats seraient moins intenses que pendant la nuit. Ce matin, c'est vers la zone de l'aéroport que se dirigent les renforts. Il s'agit d'un des principaux points chauds que l'armée ukrainienne et les séparatistes se disputent depuis des mois.

Un cessez-le-feu signé le 5 septembre

L'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) s'est déclarée samedi soir "très inquiète" de la présence de ces convois militaires des séparatistes prorusses. "Plus de 40 chars et camions" ont été vus circulant sur une voie rapide d'après les observateurs de l'OSCE présents en Ukraine. OSCE est présente afin de surveiller l'application du cessez-le-feu signé le 5 septembre entre Kiev et les séparatistes et depuis jamais totalement respecté. Les observateurs ont également aussi vu un convoi de neuf chars se déplaçant au sud-ouest de Donetsk.

Les précisions sur place de Caroline Larson :

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.