Mykola Azarov
Mykola Azarov © REUTERS/Denis Balibouse / REUTERS/Denis Balibouse

Le Premier ministre ukrainien, Mikola Azarov, a présenté sa démission en raison des menaces que fait peser la contestation en cours sur l'économie du pays. Il espère parvenir à un règlement pacifique" de la crise.

Il dit avoir personnellement demandé au président Viktor Ianoukovitch d'accepter sa démission "afin de parvenir à un règlement pacifique" de la crise en Ukraine.

Aux termes de la Constitution ukrainienne, son départ entraîne la démission de l'ensemble du gouvernement.Il a justifié son choix :

La situation conflictuelle qui a émergé dans le pays menace le développement économique et social de l'Ukraine, ce qui crée une menace pour l'ensemble de la société ukrainienne et pour chaque citoyen. Dans le but de donner des moyens supplémentaires à la recherche d'un compromis social et politique, afin de parvenir à un règlement pacifique du conflit, j'ai pris la décision personnelle de demander au président d'accepter ma démission.

Mikola Azarov, 66 ans, a été nommé Premier ministre après la victoire de Viktor Ianoukovitch à l'élection présidentielle en 2010.

Chargé d'administrer une économie lourdement endettée, il s'est efforcé de maintenir la parité entre la devise ukrainienne et le dollar et il a rejeté les appels du Fonds monétaire international en faveur d'une augmentation des tarifs du gaz.

Fidèle lieutenant du chef de l'Etat, il a approuvé en novembre sa décision de renoncer soudainement à un accord d'association et de libre-échange avec l'Union européenne et de favoriser au contraire un rapprochement avec la Russie. Il s'est ainsi retrouvé en première ligne pour défendre au Parlement ce changement d'orientation à l'origine du mouvement de contestation actuel.

En direct de Kiev, Rudy Guillmin

La bataille de Kiev
La bataille de Kiev © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.