Les barricades sont revenues à Kiev. Photo de Nicolas Mathias
Les barricades sont revenues à Kiev. Photo de Nicolas Mathias © Radio France / Nicolas Mathias

Des milliers de manifestants pro-européens continuent de défier le régime ukrainien. Après les échauffourées de la nuit, les militants ont reconstruit leurs barricades. Ils ont reçu de nouveaux soutiens de la communauté internationale.

Les manifestants tiennent bon. Après la destruction des barricades et la répression d'hier, ils ont réagi très rapidement. Les policiers ont même été bloqués par l'afflux de milliers de manifestants, et ont dû quitter le centre-ville quelques heures après.

Les militants se sont montrés très réactifs. Précisions à Kiev de Marc Crépin

Une trentaine de blessés et onze militants interpelés selon l'opposition

Des échauffourées ont fait une trentaine de blessés, et onze manifestants ont été interpellés, selon l'opposition. Les forces de l'ordre ont également tenté de reprendre aux manifestants la mairie de Kiev, dont l'opposition fait son QG depuis dimanche.

la police ukrainienne à l'assaut de la place de l'indépendance, à kiev
la police ukrainienne à l'assaut de la place de l'indépendance, à kiev © reuters

Les forces anti-émeutes ont chargé vers 2h du matin mercredi

Plusieurs milliers d'hommes des forces antiémeutes ont tenté de disperser les manifestants et de démanteler les barricades vers 02H00 mercredi (00H00 GMT). Les militants pro-eurpéens occupent la place de l'Indépendance depuis plus de deux semaines. Les policiers ont cependant dû là aussi rebrousser chemin, après avoir été aspergés à l'aide d'une lance à incendie par moins dix degrés environ, et face à une foule hostile.

barricades dans la capitale ukrainienne kiev
barricades dans la capitale ukrainienne kiev © reuters

Le président Ianoukovitch souffle le chaud et le froid

Plus tôt dans la soirée, le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a promis de

ne jamais recourir à la force contre des manifestants pacifique

Américains et Européens ont vivement dénoncé l'opération de police.

De nouveaux soutiens de la communauté internationale

La représentante américaine, Victoria Nuland, la secrétaire d'Etat américaine adjointe, a rencontré le président ukrainien Victor Ianoukovitch aujourd'hui. Elle indique lui avoir "dit clairement que

Ce qui s'était passé la nuit dernière était absolument inadmissible dans un Etat démocratique.

Elle s'est aussi rendue dans la journée sur la place de l'Indépendance.

Le chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, étaient, elle aussi à Kiev alors qu'une médiation est entamée par trois anciens présidents ukrainiens

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.