**L'appareil, avec 55 passagers et sept membres d'équipage à bord, a été détourné ce mardi matin. L'avion s'est ensuite posé à l'aéroport de Larnaca, sur demande d'un pirate de l'air, un Égyptien qu'on décrit comme instable, et qui s'est rendu peu après 14h. Le détournement s'est terminé sans dommage pour les 55 passagers et les membres d'équipage de l'Airbus A-320 de la compagnie nationale EgyptAir.** La compagnie Egypt Air a confirmé le détournement sur son compte Twitter, avant d'annoncer peu après 9h30 que la plupart des otages avaient été libérés par la négociation et qu'il testait à bord sept personnes. Tous les autres passagers de l'appareil ayant été libérés. L'une d'eux, probablement un membre de l'équipage,était acrobatiquement passé par un hublot du cockpit avant de sauter au sol. Le preneur d'otages, un Égyptien seul, qui se disait porteur d'une ceinture d'explosifs, réclamait l'asile à Chypre, selon les médias locaux. "C'est quelque chose qui n'a rien à voir avec le terrorisme", avait en premier lieu déclaré le président chypriote Nicos Anastasiades à la presse. Selon la radio publique chypriote, le pirate de l'air a en outre demandé à voir son ex-compagne, une Chypriote habitant non loin de Larnaca, qui a été emmenée à l'aéroport, accompagnée d'un enfant avant la fin du drame. Le pirate de l'air s'est finalement lui rendu sans résistance vers 14H30 locales en sortant sur la passerelle de l'avion qui avait été isolé sur l'aéroport de Larnaca. Sa ceinture d'explosifs s'est révélée fictive.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.