Un bébé palestinien tué dans un incendie près de Naplouse
Un bébé palestinien tué dans un incendie près de Naplouse © MaxPPP

Des colons israéliens ont pénétré dans un village près de Naplouse, en Cisjordanie. Ils ont mis le feu à deux maisons avant de s’enfuir. Un bébé est mort brûlé, ses parents sont gravement blessés.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, selon des responsables de sécurité palestiniens, quatre colons ont pénétré à Doma, village de Cisjordanie occupée, situé près de Naplouse. Ils mettent le feu à deux maisons, à l’entrée du village palestinien, et inscrivent des slogans en hébreu, proclamant "Vive le Messie", "Le prix à payer" ou encore "Vengeance". Puis deux d’entre eux, selon la radio militaire, auraient lancé des bouteilles incendiaires.

Un bébé de 18 mois est mort brûlé vif dans l’incendie de l’une des maisons. Sa mère est brûlée au troisième degré sur 90% du corps, le père est également gravement touché. Ils ont été transférés vers un hôpital. Leur deuxième fils, de quatre ans est un peu moins gravement blessé.

A Doma, des slogans anti Palestiniens inscrits
A Doma, des slogans anti Palestiniens inscrits © MaxPPP

Israël dénonce un "acte terroriste"

Le ministre israélien de la Défense, Moshé Yaalon, n’a pas tardé à monter au créneau. "Le meurtre du bébé est un acte terroriste. (…) Nous ne permettrons pas à des terroristes de porter atteinte à la vie des Palestiniens". Sa réaction a été suivie peu de temps après par celle du Premier Ministre israélien lui-même. Benjamin Netanyahu a dénoncé aussi un "acte terroriste en tout point". Il affirme avoir donné l’ordre aux forces de sécurité "d’utiliser tous les moyens à leur disposition pour arrêter les meurtriers et les traduire en justice". Des engagements réitérés lors d'un rare appel téléphonique au président palestinien Mahmoud Abbas.

Mais le Président palestinien douter qu'Israël mette en oeuvre une véritable justice dans cette affaire. Mahmoud Abbas accuse même l'Etat hébreu d'être "le responsable direct" de la mort du bébé de 18 mois, en raison de "l'impunité" qu'il accorde aux "colons" que les Palestiniens ont accusé de ce crime. Il a annoncé que les Palestiniens déposeraient samedi un nouveau dossier pour "crime de guerre" devant la Cour pénale internationale.Palestinien a été blessé par balle.

La correspondance deNicolas Roppert à Ramallah

Selon Yaariv Oppenheimer, de l’ONG La Paix Maintenant, opposée à la colonisation des territoires palestiniens, ce genre d’agressions devient "une véritable épidémie". Les agressions de Palestiniens et actes de vandalisme contre des lieux de culte musulmans et chrétiens restent la plupart du temps impunies.

Dès ce jeudi, avant même l'attaque, le Hamas avait appelé à une "journée de colère" pour dénoncer les agressions israéliennes. Le vendredi est traditionnellement une journée de mobilisation dans les Territoires palestiniens. La police israélienne a été massivement déployée dans la Vieille ville de Jérusalem, notamment aux abords de l'Esplanade des mosquées.

Un bébé palestinien tué dans un incendie près de Naplouse
Un bébé palestinien tué dans un incendie près de Naplouse © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.