Le cargo devrait retomber et brûler dans l’atmosphère
Le cargo devrait retomber et brûler dans l’atmosphère © Reuters

Les opérateurs de vol russes ont perdu le contrôle du vaisseau cargo inhabité Progress qui devait ravitailler la Station spatiale internationale et qui retombera sur Terre.

Un responsable du complexe spatial russe évoque "des réactions totalement incontrôlables " : alors qu’il devait ravitailler la Station spatiale internationale, un vaisseau cargo inhabité de type Progress a entamé une chute incontrôlable vers la Terre, sans que les contrôleurs de vol ne puissent rétablir la liaison avec lui. "Il est impossible de dire quand exactement le cargo retombera sur Terre, cela dépend de beaucoup de facteurs. Mais la chute s'effectuera dans des conditions incontrôlables ", ajoute ce responsable.

Du matériel scientifique et des produits de première nécessité

Le Progress M-27M transportait du matériel scientifique et des produits de première nécessité, comme de l'eau ou de la nourriture, mais sa perte ne créera pas de problème pour les six membres d'équipage de l'ISS, qui disposent de plusieurs mois de réserves. Le vaisseau Progress transportait également une réplique du drapeau soviétique hissé par l'Armée rouge sur Berlin en 1945. Le drapeau, symbolisant la victoire soviétique sur l'Allemagne nazie, devait être utilisé par les cosmonautes russes de l'ISS pour envoyer leurs voeux aux Russes le 9 mai, à l'occasion des célébrations de la victoire alliée lors de la Seconde guerre mondiale.

Le cargo devrait retomber et brûler dans l’atmosphère

Les opérateurs russes avaient rencontré des problèmes de transmission de, données peu après son lancement mardi par une fusée Soyouz du cosmodrome de Baïkonour, et avaient décidé de changer le plan de vol du vaisseau. Trois à quatre cargos Progress sont lancés chaque année, apportant du matériel et des fournitures nécessaires à la vie dans l'ISS. Après leur mission, ils retombent et brûlent dans l'atmosphère au-dessus de l'océan Pacifique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.