Philippe Verdon a été enlevé en 2001 au Mali et retrouvé mort d'une balle dans la tête cet été. Ses proches mais aussi tout ceux qui se sont mobilisés pour sa libération était réunis jeudi après-midi en Dordogne, d'où il était originaire.

Johana Yakin était sur place

paris confirme la mort de l'otage philippe verdon
paris confirme la mort de l'otage philippe verdon © reuters

La mort de Philippe Verdonfait l'objet d'une enquête préliminaire . Ouverte dans un premier temps du chefd'enlèvement en relation avec une entreprise terroriste, elle a été élargie aux chefs d'enlèvement et séquestration suivie de mort et d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

L'enquête a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et à la Sous-directionanti-terroriste (SDAT).

Le géologue avait été enlevé avec un autre Français, Serge Lazarevic, le 24 novembre 2011 , à Hombori (nord-est du Mali). Aqmi avait annoncé le 20 mars que Philippe Verdon, présenté comme un espion, avait été exécuté.

Cinq ressortissants français restent à ce jour aux mains d'Aqmi en Afrique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.