La cité antique de Palmyre
La cité antique de Palmyre © MaxPPP

Khaled al-Assaad était âgé de 82 ans. Il a été exécuté dans la cité antique de Palmyre, ville dans laquelle il a dirigé pendant cinquante ans le service des Antiquités.

Des images du corps de Khaled al-Assaad acccroché à un poteau, la tête au sol, une pancarte identifiant la victime, ont été diffusées sur des sites djihadistes. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, Khaled al-Assaad a été exécuté qu'il avait été décapité sur "une place de Palmyre devant des dizaines de personnes". L'organisation État islamique lui reproche d'être un partisan du régime pour avoir représenté la Syrie à des conférences à l'étranger "avec des infidèles" et avoir été le directeur des "idoles" à Palmyre.

Qui était Khaled al-Assaad ?

Maamoun Abdelkarim le directeur général du département des Antiquités et des musées de Syrie s'est exprimé ai micro d'Isabel Pasquier :

Daech a exécuté l'un des plus éminents experts du monde antique. Il parlait et lisait le palmyrénien et nous nous adressions à lui, quand nous recevions de la police des statues volées pour qu'il détermine si elles étaient vraies ou fausses. Nous avions supplié Khaled de quitter la ville mais il a toujours refusé. "Je suis de Palmyre et j'y resterai même si ils doivent me tuer", nous disait-il

Maamoun Abdelkarim au micro d'Isabel Pasquier

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a condamné l'"assassinat barbare" de l'archéologue, "un homme de savoir" qui a "travaillé avec de nombreuses missions archéologiques françaises au cours de sa carrière".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.