"Long walk to Freedom" dans sa version originale est le récit autobiographique de Nelson Mandela de son enfance à Mvezo jusqu'en 1994 quand il devient le président noir d'Afrique du sud. Publié en 1994, l'ouvrage fait l'objet d'une adaptation au cinéma qui sortira fin 2013.

Au début du livre, Mandela raconte l'éducation qu'il a suivie jusqu'à ses études de droits à l'université de Fort Hare.

Dans la seconde partie, il évoque l'apartheid et le rôle de certains hommes politiques qui ont favorisé le système discriminatoire sud-africain. Son engagement en 1950 dans l'ANC (African National Congress) et les méthodes de guérilla utilisées pour se battre contre l'apartheid sont ensuite racontées.

Enfermé à partir de 1961 à Robben Island et à la prison de Pollsmoor, Mandela décrit l'insalubrité des petites cellules et la cruauté des gardes Afrikaners pendant les 27 années de sa détention.

A la fin de l'ouvrage, sa libération en 1990 et la rencontre avec le dernier président de l'apartheid Frederik de Klerk sont évoquées. En revanche, pas un mot sur le rôle de de Klerk dans la violence infligée aux noirs pendant les années 80 ni sur le rôle de son ancienne femme Winnie Mandela dans cette vague de violence. Le livre est dédié à ses six enfants.

Long walk to freedom
Long walk to freedom © Radio France

Extraits

Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. Pour faire la paix avec un ennemi, on doit travailler avec cet ennemi, et cet ennemi devient votre associé. Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.