[scald=32597:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Un militaire français a été tué dimanche matin en Afghanistan, annonce la présidence de la République.

Ce lieutenant du 152e régiment d'infanterie de Colmar a été mortellement touché par un tir insurgé au cours d'une mission d'appui à l'armée afghane dans la province de Kapisa, précise l'Elysée.

"Ces opérations récentes bien que meurtrières n'entament pas la résolution de la France", lit-on dans le communiqué de la présidence.

"Elles traduisent l'intensité de combats désespérés des insurgés. Le chef de l'État exprime, à nouveau, la détermination de la France à continuer d'oeuvrer au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité pour rétablir paix et stabilité dans ce pays et contribuer à son développement", poursuit le texte.

Ce décès porte à 74 le nombre de morts français dans ce conflit dans lequel Paris est engagé depuis 2001.

La France prévoit de retirer en 2011-2012 un quart de ses quelque 4.000 soldats présents depuis 2001 en Afghanistan, principalement dans l'est du pays (province de Kapisa et district de Surobi).

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.