La Pakistanaise chrétienne Asia Bibi passe son premier Noël en liberté depuis neuf ans. Acquittée du crime de blasphème il y a deux mois par la Cour suprême du Pakistan, la vie d'Asia Bibi reste néanmoins menacée.

Pour la première fois depuis 9 ans, Asis Bibi va pouvoir passer les fêtes avec sa famille, ici son mari Ashiq Masih et leurs filles Esham et Esha.
Pour la première fois depuis 9 ans, Asis Bibi va pouvoir passer les fêtes avec sa famille, ici son mari Ashiq Masih et leurs filles Esham et Esha. © AFP / Arif Ali

C'est avec son mari qu'Asia Bibi passe ce Noël. Le premier depuis neuf ans. Cette quinquagénaire chrétienne a été acquittée et libérée en octobre dernier par la Cour suprême du Pakistan, après avoir passé neuf ans en prison pour blasphème. 

Un Noël que décrit comme "fantastique" le comité international pour Asia Bibi qui retrouve enfin sa liberté. Une liberté en demi-teinte car sa vie est toujours menacée. Pour le moment, Asia Bibi vit en effet "en résidence, sous haute sécurité" au Pakistan, dans l'attente de partir à l'étranger, explique Anne-Isabelle Tollet, présidente du comité de soutien. Mais pour la première fois depuis neuf ans, "ses enfants savent qu'ils vont pouvoir retrouver leur maman, elle sait qu'elle va pouvoir serrer ses enfants dans ses bras, que la communauté internationale la soutient et qu'elle va pouvoir retrouver une vie 'normale' donc contrairement à ces dernières années, c'est quand même le meilleur Noël qu'elle passe", se réjouit Anne-Isabelle Tollet.

Toute cette affaire a commencé il y a neuf ans, lorsque deux femmes musulmanes ont accusé Asia Bibi de blasphème après une dispute. Le blasphème est passible de la peine de mort au Pakistan. Condamnée à la pendaison en première instance puis en appel, elle a finalement été acquittée il y a deux mois par la Cour suprême pakistanaise. Depuis, Asia Bibi est devenue "malgré elle un emblème pour les islamistes [radicaux] quant à la loi du délit de blasphème. Ils estiment que si elle sort libre du Pakistan, ce sera une victoire de l'Occident contre l'Islam et donc des chrétiens contre les musulmans", détaille la présidente du comité de soutien.

Anne-Isabelle Tollet ne le cache pas, le comité de soutien "respirera complètement quand Asia Bibi sera en dehors des frontières du Pakistan car il y a des milliers de fanatiques religieux qui n'ont pas l'intention d'en rester là. Ils sont tellement déterminés qu'ils rendraient justice eux-mêmes et rendre justice pour les fanatiques religieux, c'est tout simplement la tuer"

Mais le comité de soutien ne doute pas qu'Asia Bibi retrouvera très vite sa totale liberté, en dehors du Pakistan.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.