[scald=22843:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La présidence française a annoncé jeudi la mort d'un nouveau soldat dans la province de Kapisa, dans l'est de l'Afghanistan, au lendemain d'un attentat qui a coûté la vie à cinq militaires français dans le pays.

"C'est avec une profonde émotion que le président de la République a appris la mort ce matin d'un commando marine dans la vallée d'Alasay au cours d'un accrochage", peut-on lire dans un communiqué de l'Elysée.

Ce soldat participait avec les policiers afghans à une opération de contrôle de zone lorsque son groupe a été pris à partie par des insurgés. Il a été touché par un tir d'arme légère.

Soixante-dix soldats français ont trouvé la mort en Afghanistan depuis le début de l'année.

Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.