Sommet historique pour les deux Corée ce vendredi : après une poignée de main très symbolique des dirigeants sur la ligne de démarcation divisant la péninsule, Kim et Moon ont promis la "dénucléarisation complète" de la péninsule coréenne et l'établissement d'une paix "permanente" et "solide" entre leurs deux pays.

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont engagés sur la voie de la paix et de la réconciliation
Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont engagés sur la voie de la paix et de la réconciliation © AFP / Press Pool / Korea Summit

Des images qu'on n'imaginait pas voir, surtout après l'escalade verbale de ces derniers mois. mais une rencontre rendue possible après l'annonce de Kim Jong-un de la participation de son pays aux jeux Olympiques d'hiver organisés au Sud.

La rencontre s'est tenue dans le village de Panmunjom où fut signé l'arrêt des hostilités lors de la guerre de Corée. 

Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se sont engagés sur la voie de la paix, en promettant la "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne". Ils ont signé un communiqué commun scellant une nouvelle concorde et annonçant une série de mesures en vue d'une entente pacifique. 

Alors que les deux pays sont toujours techniquement en guerre, la Corée du Sud et la Corée du Nord vont déclarer cette année la fin du conflit, dont l'armistice avait été signée en 1953, et vont transformer l'accord de cessez-le-feu en accord de paix. 

Gestes historiques

La journée a commencé par une poignée de main très symbolique entre Moon Jae-in et Kim Jong, l'un et l'autre debout au dessus de la bordure qui symbolise la frontière de leurs deux pays dans le village de Panmunjom. Le dirigeant nord-coréen à été le premier à fouler le sol sud-coréen depuis la guerre (1950-1953). Un geste symbolique pour lequel Kim s'est dit "submergé par l'émotion".

Autre geste historique : le président sud-coréen se rendra cet automne à Pyongyang en Corée du nord pour un sommet entre les deux pays, le quatrième depuis la fin de la guerre qui n'avaient pas permis de rapprochement significatif entre les deux pays. 

La Chine a salué le "courage" des deux responsables coréens. Le Japon, a évoqué "un pas positif" et le Kremlin a accueilli "des nouvelles très positives".

Ce sommet doit être le prélude à un face à face très attendu entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump.

"Après une année folle de lancements de missiles et de tests nucléaires, une rencontre historique entre la Corée du Nord et la Corée du Sud a lieu. Des choses positives se passent mais seul le temps permettra de juger!", a tweeté le président américain.   

Ajoutant dans un autre tweet de sa salve matinale "LA GUERRE EN CORÉE VA SE TERMINER! Les Etats-Unis et tous leurs citoyens devraient être vraiment fiers de ce qui se se déroule actuellement en Corée!"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.