La Grèce aura-t-elle besoin d'un troisième plan d'aide ? Un rapport de la banque centrale allemande, la Bundesbank, estime que ses bailleurs devront de nouveau mettre la main à la poche pour sauver le pays, au plus tard au début de l'année prochaine.

Selon la Bundesbank, mes 240 milliards d'euros déjà prévus et versées par tranches ne suffiront pas car la situation économique du pays est plus grave que prévue.

Céline Antonin est économiste à l'OFCE et spécialiste de la crise grecque.

La récession est beaucoup plus forte que ce qui était prévu.

Berlin refuse de spéculer

Le porte-parole du ministère des finances allemands a déclaré lundi que la Grèce progressait dans la mise en place des réformes. Martin Kotthaus a précisé qu'il n'avait pas eu connaissance de l'existence du rapport interne de la Bundesbank. Il s'agirait selon lui d'une tentative de l'opposition pour déstabiliser l'actuelle chancelière, Angela Merkel, avant les élections du mois de septembre :

Le dernier rapport de la Troïka montre que la Grèce fait d'importants progrès du point de vue des réformes. Comme vous le savez, le programme actuel (d'aide) court jusqu'en 2014, donc je ne vois pas comment on peut spéculer aujourd'hui sur ce qu'il adviendra en 2014.

Par ailleurs, Athènes a enregistré une contraction moins importante qu'anticipé au titre du deuxième trimestre, à -4,6% du produit intérieur brut, selon les chiffres préliminaires publiés par Elstat lundi.

La Grèce en chiffres
La Grèce en chiffres © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.