[scald=218853:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Un troisième soldat français engagé dans l'opération militaire au Mali a été tué samedi dans le nord du pays, annoncent dimanche la présidence de la République et les services du Premier ministre.

François Hollande, précise un communiqué, "a appris avec une grande tristesse la mort au combat hier soir dans le nord du Mali d'un soldat du 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers", dans l'Ariège.

Matignon précise dans un communiqué que le chasseur de première classe "a été mortellement blessé dans les combats contre les terroristes armés retranchés dans l'Adrar des Ifoghas".

Deux autres militaires français ont déjà trouvé la mort au Mali où l'opération "Serval" a débuté le 11 janvier.

"Dans ces circonstances particulièrement tragiques, le Premier ministre tient à affirmer que la France est déterminée à tenir ses engagements et à poursuivre ses actions aux côtés du peuple malien et des contingents africains", indique le communiqué de Matignon.

Le soutien des Français à l'intervention militaire au Mali s'érode, cédant 13 points en trois semaines, selon un sondage Ifop pour Atlantico publié samedi.

Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.