Publeaks
Publeaks © Radio France

RSF, Mediapart, le Newyorker ont créé leur coffre-fort numérique. 15 médias néerlandais ont fait plus fort. Ils ont uni leurs forces pour créer un espace d'envoi de documents confidentiels destinés aux lanceurs d'alertes.

Sécurisé, confidentiel, anonyme, le site permet à n'importe quel citoyen de transmettre au(x) média(s) de son choix des documents confidentiels.

Aucune traçabilité : les quinze médias concernés assurent ne pas détenir les éléments d'authentification de l'utilisateur. Impossible donc de déterminer l'identité du lanceur d'alerte via l'analyse des logs (informations de connexion) présents sur le serveur informatique.

Le site s'appelle Publeaks, il s'appuie sur la technologie TOR, le réseau décentralisé suggéré ou imposé par la majorité des coffre-forts numériques pour éviter la surveillance des connexions de l'utilisateur via les fournisseurs d'accès à Internet notamment. Soutenu par le Hermes Center for Transparency and Digital Human Rights, une ONG qui défend les droits des citoyens dans un univers numérique sous surveillance, Publeaks est la première initiative de ce type gérée collectivement par des médias.

Au début de l'été, nous avions interrogé les responsables des sites Frenchleaks et WeFightCensorship.org pour décrypter le fonctionnement de ces coffres-forts.

Cryptage, effacement des logs... > suivez le guide !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.