Kidal, dans le nord du Mali
Kidal, dans le nord du Mali © Radio France

Un membre de la Minusma, la mission des Nations unies au Mali, et deux civils ont été tués dans des tirs de roquettes et d'obus qui ont visé une base de cette force, tôt dimanche aux abords de Kidal dans le nord du Mali.

Plusieurs membres de la Minusma ont également été blessés par les tirs. Les forces de l'Onu et les troupes françaises présentes à Kidal ont riposté et le calme est revenu dans la matinée, a-t-on ajouté selon un témoin et une source proche des services de sécurité.

Plus de 40 projectiles ont été tirés en direction d'une base de la Minusma située aux abords de cette ville du désert, et l'un d'entre eux est tombé sur un campement de nomades touaregs, a rapporté le témoin. Cet obus a fait deux morts et a blessé plusieurs enfants, a-t-il dit.

Le porte-parole de la Minusma s'est refusé à toute déclaration pour le moment. A Paris, le porte-parole de l'armée française n'a pu être joint dans l'immédiat. Ces tirs surviennent peu de temps après la fusillade qui a ensanglanté aux premières heures de samedi le centre de Bamako, où des agresseurs ont abattu cinq personnes, dont un Français et un Belge.

Le dispositif militaire reste inchangé. Les précisions de David Baché à Bamako.

Les casques bleux au Mali
Les casques bleux au Mali © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.