Une Française a été enlevée dans le centre de Sanaa
Une Française a été enlevée dans le centre de Sanaa © Reuters

Le Ministère des Affaires Étrangères confirme l'enlèvement, ce mardi, d'une Française et de son accompagnatrice, au Yémen. Isabelle Prime, 30 ans, y travaille pour une société de conseil américaine.

Le Président de la République, François Hollande, a réclamé la libération de l’otage française « dans les meilleurs délais ». L'employeur d'Isabelle Prime, le président de Ayala Consulting, a expliqué qu'elle était la dernière des expatriés de sa société encore au Yémen. "Elle devait partir dans quelques jours ", a expliqué Francisco Ayala. La jeune ressortissante française se rendait à son travail avec son accompagnatrice yéménite quand son chauffeur a été stoppé par des hommes habillés en policiers dans le centre de Sanaa. Isabelle Prime est originaire de Châteaubriand en Loire-Atlantique. Au Yémen, elle est consultante spécialisée en développement durable et en communication.

Dans un communiqué, le Ministère des Affaires Étrangères confirme cet enlèvement, et affirme que tous ses services « sont mobilisés pour localiser et obtenir la libération rapide de notre compatriote ». Le centre de crise du Quai d’Orsay est en contact avec la famille de la Française.

Un pays en crise

Depuis le début de l’année, le Yémen est en plein chaos politique. Le gouvernement a démissionné. Le Président Abd-Rabbou Mansour Hadi a fui la capitale, Sanaa, qui est, aujourd’hui, contrôlée par des miliciens chiites.

Le Ministère des Affaires Étrangères appelle tous les Français à quitter le pays, au plus vite . Plusieurs pays, dont la France et les Etats-Unis, ont fermé leurs ambassades.

Une Française enlevée à Sanaa, au Yémen
Une Française enlevée à Sanaa, au Yémen © Radio France / Idé
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.