La flottille de 2010 n'avait pas atteint Gaza
La flottille de 2010 n'avait pas atteint Gaza © MaxPPP / Wostok Press

Une flottille de plusieurs bateaux, avec à son bord des militants pro-palestiniens, est partie vendredi de Crète pour rejoindre Gaza. Elle espère forcer le blocus autour de l'enclave palestinienne, comme d'autres ont tenté de le faire par le passé. Ce sont au total 70 personnes et environ cinq bateaux qui compose cette nouvelle flottille. À bord, des ONG pro-palestiniennes, un député arabe israélien, et l'ex président tunisien Moncef Marzouki. Les embarcations transportent des panneaux solaires et des médicaments.

La flotille entend, comme les expéditions précédentes, pointer du doigt le blocus israélien de l'enclave palestinienne qui dure maintenant depuis près de neuf ans.

Près de deux millions palestiniens à Gaza

Une précédente flotille en 2010, organisée par des ONG turques, avait été prise d'assaut par des commandos de l'armée israélienne, faisant 10 morts sur le Navi Marmara. La Cour pénale internationale s'était saisie du dossier mais s'en était finalement dessaisi, estimant le crime insuffisamment grave pour lancer une enquête.

Cette fois-ci, les militants se sont engagés à ne pas emporter d'armes et à ne pas résister à un éventuel assaut de l'armée israélienne. De son côté l'État hébreu a répété à plusieurs reprises qu'il ne laisserait pas entrer la flottille dans les eaux de Gaza.

Il y a deux jours, un des bateaux de la flottille a déjà été victime d'un sabotage.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.