Parmi les journalistes qui manquent à l'appel, au moins deux Français : Didier François et Edouard Elias, deux journalistes qui travaillaient pour Europe 1. Sur le terrain, l'armée loyaliste a annoncé avoir repris un quartier clés de Homs.

Le point sur les enlèvements de journalistes avec Gaëlle Fontenit

La France ne dispose toujours pas d'information précise sur l'enlèvement des deux journalistes français, sinon qu'il s'est produit à un barrage de contrôle. Selon une source diplomatique française :

On ne peut rien dire de sûr, mille hypothèses sont possibles. On a des versions diverses. Les motifs peuvent être crapuleux, politiques...

Cette semaine, le photographe franco-américain Jonathan Alpeyrie a été libéré. Il a été enlevé fin avril par une "milice" en Syrie où il a passé81 jours en captivité . Le photographe s'est rendu en avril dans la région de Yabroud, au nord de Damas, où "il couvrait depuis dix jours les bombardements des villages de la région par l'aviation et l'artillerie" de l'armée de Bachar al-Assad.

Un photographe polonais, Marcin Suder, a été enlevé mercredi dernier par des hommes armés dans le nord-ouest du pays. 

Côté civils, le père Paolo Dall Oglio, un religieux jésuite qui avait soutenu le soulèvement contre le président syrien, a été enlevé hier par des islamistes dans l'Est du pays.

Depuis le 15 mars 2011, au moins 24 journalistes et 60 citoyens-journalistes ont été tués par les forces du régime ou de l'opposition, alors qu'ils couvraient le conflit syrien, rappelle RSF.

L'armée de Bachar el-Assad conforte sa position à Homs

le congrès américain va accepter la livraison d'armes en syrie
le congrès américain va accepter la livraison d'armes en syrie © reuters

L'armée syrienne a entièrement repris le contrôle d'un quartier qui était passé aux mains des rebelles à Homs, ville clé du centre de la Syrie, après plusieurs semaines de combat, ont indiqué lundi les autorités.

"Les unités de notre noble armée ont entièrement rétabli la sécurité et la stabilité dans le quartier d'Al Khalidiya ", a annoncé l'agence officielle Sana.

L'OSDH a indiqué néanmoins que les forces fidèles au président Bachar al Assad avaient repris le contrôle de la quasi totalité du quartier et qu'elles se concentraient sur les quelques zones du centre-ville encore aux mains des rebelles.

La reprise du quartier d'Al Khalidiya intervient un mois après le début de l'offensive lancée par les forces du régime syrien à Homs pour sécuriser la route reliant Damas à la Méditerranée.

Le régime contrôle toute la région qui va de Damas aux zones côtières

Interrogé par l'AFP, Karim Bitar, chercheur à l'Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), indique que "le régime, ayant consolidé sa victoire à Homs, contrôle toute la région qui va de Damas aux zones côtières ". Selon lui, les rebelles contrôlent à présent le Nord et la vallée de l'Euphrate. Alors que les Kurdes, de plus en plus autonomes, le Nord-Est.

Près de 100 000 personnes ont été tuées depuis le début du conflit en mars 2011 et environ deux millions de personnes ont fui les combats.

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.