des centaines de personnes cherchent à quitter la centrafrique
des centaines de personnes cherchent à quitter la centrafrique © reuters

C'est une ligne de survie pour les habitants qui fuient la violence en Centrafrique. Une radio locale, Radio N'déké, résiste aux pressions pour transmettre des messages à des proches et signaler des affrontements. Reportage vidéo

Une radio indépendante sert de relais aux habitants. Un moyen de passer des messages à des proches ou pour se renseigner sur les affrontements, un mois après le début de l'opération Sangaris.

Malgré les pressions, Radio N'déké Louka continue à émettre.

C'est un reportage d'Antoine Giniaux

Cette radio représente tout l'espoir du peuple centrafricain. C'est la seule plate-forme où tout le monde peut se retrouver [...] Cette radio elle réfléchit et après elle se fait entendre.

La directrice de la radio:

Nous avons été menacés à maintes reprises par le président lui-même

Ils tentent de sauver leur vie. Depuis mars 2013 et le coup d'Etat de Michel Djotodia et de la Séléka, il y a près d'un million de déplacés en Centrafrique. Face à l'ampleur des mouvements de populations, des pays africains, comme le Mali, affrètent aujourd'hui deux vols pour évacuer 500 personnes.Le Tchad a déjà rapatrié 12.000 de ses ressortissants ces derniers jours, le Sénégal, 200 personnes.

Les affrontements entre les ex-rebelles de la Séléka et les milices chrétiennes ont fait plus de 1000 morts depuis le mois dernier en Centrafrique.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.