Au siège de l'UNESCO, place Fontenoy, la bataille diplomatique fait rage autour... de Jésus! Fort de leur admission au sein de l'organisation onusienne en octobre dernier, les Palestiniens ont décidé de présenter le "lieu de naissance de Jésus : l'église de la Nativité et la route des pélerinages, Bethléem" pour figurer sur la prochaine liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Mais la route est semé d'embûches. Premier obstacle : un rapport préliminaire négatif de l'ICOMOS, un groupe d'experts. Depuis plusieurs mois, Elias Sanbar, le représentant de la Palestine auprès de l'UNESCO, tente de déminer le terrain.

Elias Sanbar

Pour lui, tous ceux qui se sont opposés à l'entrée de la Palestine à l'UNESCO veulent prendre leur revanche, car ils n'ont toujours pas digéré que le drapeau palestinien flotte place Fontenoy. Tous les moyens sont donc bons pour mettre des bâtons dans les roues de la candidature de Bethléem.

Elias Sanbar

Le dénouement de cette bataille autant patrimoniale que diplomatique aura lieu à St Petersbourg à l'occasion de la 36ème session du Comité du patrimoine mondial du 24 juin au 6 juillet. Les Palestiniens présenteront alors un contre rapport d'experts et solliciteront un vote des 21 membres du Comité. Pour être approuvée, la candidature de Bethléem devra recueillir une majorité des deux tiers.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.