Les Pays-Bas à la présidence de l'UE
Les Pays-Bas à la présidence de l'UE © MaxPPP

Les néerlandais succèdent aux luxembourgeois pour la présidence de l’Union Européenne. Les Pays-Bas se sont engagés à améliorer l’accueil des réfugiés. Mais le président de la Commission Européenne, ne se "fait aucune illusion" pour l’Europe en 2016.

Les Pays-Bas ont célébré un Nouvel An placé sous le signe de la présidence néerlandaise de l'Union européenne, que le pays assurera au premier semestre 2016. C'est également l'occasion du démarrage d'un nouveau trio de présidences successives (Pays-Bas, Slovaquie, Malte) avec le projet d'établir des objectifs communs à plus long terme.

Les problèmes et les défis de l'UE sont les mêmes en 2016 qu'en 2015

Risque de Brexit anglais, montée de l'euroscepticisme, Europe traumatisée par les attentats du 7 janvier et du 13 novembre à Paris et les menaces en Belgique et dans plusieurs capitales. Failles de sécurité qui menacent les Accords de Schengen et crise migratoire, d'une ampleur sans précédents. Selon un rapport de la présidence luxembourgeoise, le nombre des migrants effectuant quotidiennement la périlleuse traversée entre la Turquie et la Grèce n'a que légèrement diminué en décembre comparé à novembre, malgré un plan d'action signé fin novembre entre Bruxelles et Ankara.

Si les Pays-Bas disent appeler à un meilleur accueil des réfugiés et pronent une politique commune en matière de frontières, d’asile et de migration, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré en mi-décembre qu’il ne se faisait "aucune illusion" sur la résolution en 2016 de toutes les crises qui frappent l’Europe. D'autant que les sondages montrent que c'est le parti nationaliste et islamophobe est devenu le premier du royaume.

Les explications de Quentin Dickinson à Bruxelles

Un bon bilan luxembourgeois

Malgré ces multiples crises, le bilan de la présidence luxembourgeoise parait positif aux milieux européens. Les luxembourgeois ont, semble-t-il, réussi à modérer les demandes contradictoires des partenaires europées.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.