L'ex-maire de New York Rudy Giuliani intègre l'équipe constituée par Donald Trump pour assurer la transition. Avant l'élection, il s'est montré prêt à tout pour défendre Trump.

#USA 2016 : Rudolph Giuliani, remplaçant de Donald Trump
#USA 2016 : Rudolph Giuliani, remplaçant de Donald Trump © AFP / David Kohl

Donald Trump a levé le voile vendredi soir sur une partie de son équipe de transition. Dirigée par le vice-président élu Mike Pence (qui prend la place du sénateur Chris Christie), elle compte plusieurs vice-présidents que le futur 45e président des Etats-Unis a choisis parmi les plus indéfectibles soutiens de sa campagne. Et parmi eux : Rudolph Giuliani, l'ex-maire de New-York.

Pendant la campagne, Rudolph Giuliani a été de tous les plateaux télé. C'est à se demander s'il a fermé l'oeil jusqu'à l'élection. L'ancien maire de New York est certainement le plus fervent défenseur de Donald Trump et de ses excès. Et il n'hésite pas à monter au créneau au moindre dérapage de Trump. Début octobre, il s'est même mis en disponibilité du cabinet d'avocats qui l'emploie depuis peu pour se consacrer exclusivement à la campagne de son poulain. Il a également été le premier et l'un des tribuns les plus remarqués lors de la Convention républicaine l'été dernier.

Donald Trump est un homme extraordinaire. C'est un homme bon qui aime les gens. Je suis écœuré par la campagne de diffamation dont il est l'objet.

#USA 2016 : Rudolph Giuliani, fervent soutien de Trump, jusqu'au bout
#USA 2016 : Rudolph Giuliani, fervent soutien de Trump, jusqu'au bout © Reuters / Mike Segar

Les perles de Rudy

Sur le fait que Trump a réussi à ne pas payer d'impôt fédéral pendant 18 ans, de manière légale :

Donald Trump a été un génie absolu. R.Giuliani, octobre 2016.

Au sujet des accusations d'agressions sexuelles envers trump et de ses déclarations misogynes et graveleuses :

Bill Clinton a fait bien pire que Donald Trump. Clinton n'a pas seulement agressé des femmes, il a couché avec! R.Giuliani, octobre 2016.

Au sujet des emails qu'Hillary Clinton a envoyés et reçus depuis une boîte privée alors qu'elle était Secrétaire d'Etat :

Hillary Clinton devrait être en prison. R.Giuliani, octobre 2016.

Au sujet du dépôt de bilan de six des sociétés de Trump, laissant sur le carreau des centaines de salariés :

Tout grand homme connait des échecs. R.Giuliani, octobre 2016, au sujet des dépôts de bilan de sociétés Trump

Sur Barack Obama :

Je ne pense pas que le président Barack Obama aime l'Amérique. Rudolph Giuliani, février 2015

Un héros?

Rudolph Guiliani est le "héros" des attentats du 11 septembre 2001 à New York. Le maire de New York qui s'est rendu dans les décombres du World Trade Center après l'attaque, faisant en sorte d'être très visible à ce moment là.

#USA 2016 : Rudolph Giuliani (à dr) aux cotés du Secrétaire  à la Défense Donald Rumsfeld (à g.) à Ground Zero en sept 2001
#USA 2016 : Rudolph Giuliani (à dr) aux cotés du Secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld (à g.) à Ground Zero en sept 2001 © Robert D.Ward

L'opinion publique l'a d'ailleurs reconnu : sa côte de popularité est passé d'environ 30% avant l'attaque à près de 80% six semaines après! et ce malgré de nombreuses critiques venant notamment des services de secours sur le manque de préparation de la ville pour faire face à de telles attaques. Comme maire de New York, c'est aussi lui qui a "nettoyé" Manhattan, avec un taux de criminalité qui s'est effondré durant ses deux mandats (de 1994 à 2002). Mais c'est aussi lui qui a jeté en dehors de Manhattan des milliers de sans abri et de prostitués, afin de donner aux touristes et investisseurs l'image d'un Manhattan "propre".

►►►VIDEO | Débat très animé entre Guiliani, soutien de Trump, et Mark Cuban, soutien de Clinton, quelques heures avant le troisième et dernier débat télévisé entre les deux candidats.

L'amour du risque?

Certains se demandent ce qui pousse Giuliani à défendre autant le candidat, lui qui n'a jamais soutenu de candidat républicain avec autant d'ardeur. Certes, une victoire de Trump lui permettrait de revenir aux affaires, avec un poste élevé tel que Chef du département de Sécurité Intérieure, voir comme Secrétaire d'Etat. Mais si Trump perd l'élection, son soutien sans faille lui coûtera très cher, en terme d'image et d'héritage. Celui que l'on appelait en 2001 "le Maire de l'Amérique", élu personnalité de l'Année 2001 par Time Magazine, plein de compassion dénonçant régulièrement les déclarations les plus extrêmes de leaders républicains, pro-controle des armes resterait finalement dans l'histoire comme celui qui a soutenu Trump envers et contre tous, malgré ses excès et ses dérives, allant ainsi à contre courant de nombreux cadres du parti républicain.

►►►LIRE | Ceux qui ont marqué cette fin de campagne

Le milliardaire qui a retourné sa veste

Cette femme roule pour Trump

Où est Lester Holt?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.