Les Américains votent le 8 novembre et devront choisir entre Trump et Clinton. D'ici là, notre correspondant nous livre son billet de campagne quotidien.

USA 2016 : tout repose sur les Etats-clé et les grands électeurs
USA 2016 : tout repose sur les Etats-clé et les grands électeurs © AFP / Paul J.Richards

A une semaine de l’élection présidentielle, il est temps de se pencher sur la carte électorale et de constater qu’au delà du chaos d’une campagne qui aura ressemblé à des montagnes russes jusqu’aux hauts le cœur qu’elle a parfois soulevés, les lignes ont à peine bougé depuis un an et on reste sur ce constat : pour Donald Trump, le chemin vers le Maison-Blanche est toujours aussi étroit et il lui faudrait littéralement un grand chelem le 8 novembre pour l’emporter.

Cela ne veut pas dire qu’il ne sera pas élu président. Cela veut dire que comme tout républicain, la démographie lui est défavorable .

Pour comprendre, il ne faut pas oublier que dans ce scrutin indirect, ce qui est essentiel ce sont les voix des grands électeurs, ceux qui représentent les 50 Etats. Sur le principe sauf rare exception du gagnant, le vainqueur remporte tout. Autrement dit, celui qui a le plus voix en Floride obtient tous les grands électeurs. Il faut 270 voix pour être élu président et si l’on ne prend que les Etats démocrates sans discontinuer depuis 20 ans, cela fait 242 grands électeurs.

USA 2016 : Hillary Clinton l'emporterait face à Donald Trump en nombre de grands électeurs
USA 2016 : Hillary Clinton l'emporterait face à Donald Trump en nombre de grands électeurs © Visactu / Visactu

Merci notamment New York, la Californie et le New Jersey, des états très peuplés avec beaucoup de grands électeurs. Ce qui veut dire qu’Hillary Clinton, si elle sécurise ses voix ( et rien n’indique qu’il y ait une menace réelle) dispose de plusieurs moyens de compléter le tableau. Donald Trump lui n’a pas le choix, il doit remporter TOUS les états dans la balance. S’il perd la Floride, par exemple, aucune chance d’être élu ! Hillary Clinton, elle, peut se permettre de perdre en Floride et dans l’Ohio tout en conservant des chances d’accéder à la Maison-Blanche.

USA 2016 : les Etats clé à gagner pour Clinton et Trump
USA 2016 : les Etats clé à gagner pour Clinton et Trump © AFP / AFP

Dans cette toute dernière ligne droite, les parcours des candidats illustrent évidemment cette réalité. Si on était dans le football, on dirait que la candidate démocrate bétonne sa défense, elle et ses principaux soutiens comme Barack Obama ne quitteront presque pas la Floride, l’Ohio et la Caroline du Nord, le gain d’un de ces Etats garantissant quasiment à coup sûr l’élection. Donald Trump à l’inverse se disperse beaucoup plus sur tout le terrain, ces jours derniers. Profitant de l’effet révélation sur les emails, comptant sur une nouvelle dynamique en sa faveur, il est allé dans des Etats qui paraissent acquis à l’autre camp, dans le Nouveau-Mexique, le Michigan, le Colorado, par exemple. Une ultime tentative de bluff également pour montrer que tout est possible. Et effectivement, seul le vote du 8 novembre comptera mais l'élection 2016 confirme que tant que les Républicains ne s’adapteront pas à la nouvelle réalité américaine et ne seront pas crédibles dans l’électorat hispanique ou afro-américain, la quête de la Maison-Blanche restera de l’ordre de la mission impossible. La personnalisation du débat entre Hillary Clinton et Donald Trump et le ton outrancier de la campagne ne doivent pas masquer cette mutation profonde et durable.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.