Si Trump perd l'Etat-clé de Floride, il n'a aucune chance de remporter la présidentielle. Si Clinton la remporte, elle est élue. Si Trump gagne la Floride, ça ne lui suffira pas.

#USA 2016 : la Floride, objet des convoitises des candidats à la présidentielle
#USA 2016 : la Floride, objet des convoitises des candidats à la présidentielle © Reuters / Carlos Barria

Hillary Clinton et Donald Trump ont ratissé chacun la Floride, Etat-clé de l'élection.

La semaine dernière, Hillary Clinton a tenu un meeting mardi puis a participé à une levée de fonds. Mercredi, elle reste en Floride.

Donald Trump y anime des réunions publiques depuis plusieurs jours non-stop. D'ailleurs, préférant se concentrer sur cet Etat-clé, il a envoyé des membres de sa famille dans d'autres Etats faire sa promo à sa place.

Le candidat républicain jouait encore hier sur sa "connaissance" du terrain de Floride, comparé à son adversaire :

Traduction : une fois l'élection terminée, Hillary Clinton ne viendra plus en Floride, elle ne connait pas la Floride.

Obamacare au cœur des débats

En Floride, Trump a tiré à boulets rouges sur la réforme de la santé d'Obama.

Traduction : "abroger et remplacer Obamacare"

Barack Obama s'est de son coté rendu deux fois en Floride soutenir son ancienne secrétaire d'Etat. Sur son compte Twitter, le président américain a défendu sa réforme de la santé :

Traduction : "les femmes, les personnes malades, les survivants... tous méritent un traitement juste en matière de santé"

Des sondages très serrés

Selon la moyenne des derniers sondages réalisés dans l’État, Hillary Clinton obtient 46% d'intentions de vote, et Donald Trump 45%.

L'ombre de l'an 2000

L'Etat a souvent été décisif pour la présidentielle américaine. L'élection controversée de 2 000, finalement attribuée à George W. Bush au détriment d'Al Gore après recomptage s'est joué à quelques milliers de bulletins de vote en Floride. Au final, Gore avait de l'avance en nombre de voix (48,3% contre 47,8% pour Bush), mais Bush le devançait en nombre de grands électeurs grâce à la Floride (271 contre 266 voix).

Une victoire démocrate dans cet Etat, qui représente à elle seule 29 grands électeurs sur les 270 requis pour être élu président, permettrait à Hillary Clinton d'accéder à la Maison Blanche. Si Trump perd la Floride, il perd l'élection. mais s'il la gagne, il doit aussi remporter d'autres Etats-clé pour remporter la présidence.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.