Pour qui les vétérans vont-ils voter ? A une semaine de l'élection Clinton/Trump, le cœur des anciens combattants américains balance, même s'ils penchent plus pour Trump.

USA 2016 : les veterans, l'un des enjeux de cette campagne
USA 2016 : les veterans, l'un des enjeux de cette campagne © Reuters / Mario Anzuoni

C'est plus que jamais le coude à coude dans les sondages aux Etats-Unis et sur le terrain, les équipes des deux candidats vont chercher les moindres voix. Malgré ses phrases polémiques ou le flou qu'il entretient sur son passé militaire, Donald Trump devrait pouvoir compter sur les vétérans, une corporation traditionnellement acquise aux républicains. 55% déclarent vouloir voter en sa faveur.

Claude Guibal et Eric Audra ont rencontré les soutiens de Donald Trump à Niles .

Des pick up ornés de drapeau à la mémoire des anciens combattants. Mais sur les pare- chocs, des autocollants pour Donald Trump.

Aujourd’hui à Niles, on honore les vétérans. Bill Wynen est au garde à vous. Cet ancien du Vietnam n’a pas peur de le dire : Les démocrates n’ont pas fait assez pour les anciens combattants. "Ils n’ont rien fait, ni pour les aides, ni pour la santé… Rien du tout… Quand vous demandez à rejoindre les anciens combattants, on vous met en liste d’attente, vous n’imaginez pas combien de personnes meurent avant de pouvoir en bénéficier."

L'hommage rendu aux vétérans à Niles
L'hommage rendu aux vétérans à Niles © Radio France / Eric Audra

Les Vétérans sont 23 millions. Une fois démobilisés, beaucoup n’arrivent pas à se réinsérer dans la vie civile, sont sans abris, en attente d’aide sociale. En 2012, il y eu quasiment un suicide de vétérans chaque jour.

Sous son béret orné d’insignes de la guerre de Corée, Dean Conley fronce les sourcils.

"Trump sait mieux ce qui doit être fait pour l’armée. Hillary a eu la possibilité de faire quelque chose pour les vétérans et on en est toujours au même point. Lui, il se battra pour nous, il remettra notre armée sur pied, en fiers militaires que nous sommes."

Les propos désobligeants de Donald Trump sur un soldat musulman mort au combat ? Une simple maladresse dit Dean Conley. Il en est sûr, bien conseillé, son candidat seul saura rendre à l’Amérique sa grandeur.

Les vétérans réunis à Niles en hommage à leurs anciens
Les vétérans réunis à Niles en hommage à leurs anciens © Radio France / Eric Audra
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.