Comment va l'économie américaine, alors que les Etats-Unis auront un(e) nouveau(elle) président(e) dans quatre jours : Donald Trump ou Hillary Clinton.

USA 2016 : où va l'économie américaine ?
USA 2016 : où va l'économie américaine ? © Reuters / Carlos Barria

Quels sont les programmes économiques des candidats ? Quelle Amérique laisse Barack Obama après huit ans de mandat?

Chômage, accords commerciaux, couverture santé (Obamacare), pauvreté, fiscalité et régulation financière, autant d'enjeux de l'Amérique d'aujourd'hui.

Le taux de chomage américain est toujours bien plus bas qu'en Europe, à 4,9% en octobre. Grâce à des créations d'emplois assez fortes avec 161 000 emplois créés mais moins élevées que prévu. On compte toutefois 195 000 personnes de moins sur le marché du travail par rapport à septembre. Mais la précarité demeure et la classe moyenne, qui multiplie les emplois, souffre.

Clinton veut augmenter les impôts des plus riches et élargir l'assiette. Trump veut réduire l'impôt sur le revenu et l'impôt sur les sociétés.

réduire le déficit n'est une priorité pour personne, et les candidats veulent relancer l'économie par la construction d'infrastures, comme l'avait fait Barack Obama en 2009 avec son plan de relance (stimulus). Obama avait aussi injecté des sommes publiques pour sauver le secteur de l'automobile et les banques.

Mauvaise nouvelle pour Trump : la croissance a grimpé à sa vitesse la plus rapide depuis quatre ans. Le PIB américain a connu une hausse de 0,9% sur 3 moins, et de 3,7% sur un an.

Le candidat républicain annonce sans arrêt vouloir redresser l'économie. Lui qui joue sur le bilan mitigé de Barack Obama.

Traduction : l'économie ne peut plus supporter encore 4 ans de ces politiques vouées à l'échec.

Coté Clinton, l'économie n'est pas le thème essentiel de la campagne, même si elle a su s'entourer des plus grands économistes libéraux américains pour établir son programme.

Traduction : le futur de notre économie, les droits LGBT et la parité hommes-femmes sont en jeu

Le salaire minimum fédéral est à 7,25 dollars, avec des disparités entre Etats. Trump ne veut pas toucher au salaire minimum fédéral, alors que Clinton veut l'augmenter à 12 dollars, tout en laissant aux Etats la possibilité de passer encore au dessus. .

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.