Les candidats au poste de vice-président se sont affrontés lors d'un premier débat calme et posé la nuit dernière. Le républicain Mike Pence, actuel vice-président de Donald Trump, et Kamala Harris, co-listière du démocrate Joe Biden, se sont opposés sur l'épidémie, les violences policières, l'avortement, l'économie.

La démocrate Kamala harris et le républicain Mike Pence se sont affrontés lors du débat des candidats à la vice-présidence le 7 octobre au soir
La démocrate Kamala harris et le républicain Mike Pence se sont affrontés lors du débat des candidats à la vice-présidence le 7 octobre au soir © AFP / Robyn Beck, Eric BARADAT

Le débat entre les deux candidats à la vice-présidence s'est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi (3 heures jeudi à Paris) à Salt lake City, dans l'Utah. D'une durée de 90 minutes, il a été scindé en neuf thèmes de 10 minutes chacun. La sénatrice de Californie Kamala Harris, 55 ans, est la troisième femme à se présenter à ce poste dans l'Histoire des États-Unis. De son coté, Mike Pence, 61 ans, est vice-président de Donald Trump depuis son élection en 2016.

Quelle a été la tonalité de ce débat par rapport au débat Trump/Biden ?

Le débat Trump/Biden restera dans les annales comme une cacophonie, sans véritable fond, où les noms d'oiseaux ont fusé et où Donald Trump a passé son temps à diffuser des fausses informations.

La modératrice Susan Page, journaliste à USA Today, a donc demandé dès le début "un débat courtois" car "les Américains méritent un débat plein de respect, en ces temps perturbés". Les deux candidats ont respecté cette demande tout au long des 90 minutes.

De quoi ont-il parlé ?

- La gestion de l'épidémie : Selon Kamala Harris, l'administration a "grandement échoué" en la matière, rappelant les 210 000 morts à ce jour dans le pays, les fermetures d'entreprises et rappelant que Donald Trump connaissait dès janvier la dangerosité du virus. 

"210 000 morts, c'est le plus gros échec des États-Unis"

Mike Pence de son coté a reproché au duo Biden/Harris de "saper la confiance des Américains dans un futur vaccin", insistant sur le fait qu'un vaccin allait être disponible "avant la fin de l'année". 

"On aurait pu perdre 2,2 millions d'Américains sans les actions de Donald Trump", a-t-il affirmé. 

Concernant l'obligation du port du masque, il a affirmé qu'"avec Donald Trump, nous sommes pour la liberté des Américains". 

- L'économie : Mike Pence accuse le couple démocrate de vouloir augmenter les impôts "malgré la période que l'on vit actuellement".

Kamala Harris de son côté a confirmé vouloir augmenter les impôts mais seulement pour ceux gagnant plus de 400 000 dollars par an. 

- Obamacare : Le duo Biden/Harris veut étendre la couverture médicale universelle, tandis que Mike Pence a dit qu'Obamacare était un "désastre".

- Le réchauffement climatique : Mike Pence s'est dit "très fier du bilan environnemental de Donald Trump". Selon lui, revenir dans l'Accord de Paris supprimerait une grande part de l'industrie américaine. Il a affirmé que le plan écologique démocrate allait coûter deux milliards de dollars et a également accusé Joe Biden de vouloir supprimer la fracturation hydraulique (pour extraire des gaz de schiste), affirmation démentie par Kamala Harris.

- Le droit à l'avortement : Chacun a exposé des positions diamétralement opposées. Mike Pence a rappelé son opposition à l'IVG, évoquant sa foi. Kamala Harris a insisté sur le fait qu'elle et Joe Biden étaient croyants également. Mais que les femmes devaient disposer de leur corps.

- Les violences policières : Sans dénoncer ou évoquer le terme de "violences policières", Mike Pence a affirmé :

"Ce qui est arrivé à George Floyd est inexcusable. Et la justice décidera. Mais les émeutes et les pillages sont également inexcusables."

- La passation de pouvoir : Mike Pence a esquivé la question sur une passation de pouvoir dans le calme (ou pas) si Donald Trump perdait l'élection du 3 novembre. 

Quel a été le moment fort du débat ?

À la question "vous ferez-vous vacciner dès qu'un vaccin sera disponible?" Kamala Harris répond :

"Si les médecins et le docteur Fauci me disent que le vaccin est fiable, je me ferai vacciner. Mais je ne me ferai pas vacciner si c'est Donald Trump qui le dit !"

Qui a gagné le débat  ?

Mike Pence a gardé son sang-froid, restant calme, apparaissant grave, concentré et ne se laissant pas déstabiliser par Kamala Harris. Il devait compenser l'image brouillonne et manquant d'aplomb de Donald Trump lors du premier débat présidentiel. Son air sérieux, posé, esquissant rarement un sourire en coin, aura certainement donné de Mike Pence l'image d'un homme impliqué, réfléchi. D'ailleurs, pas de doute pour Donald Trump qui a tweeté très vite après la fin du débat "Mike Pence l'a emporté largement" :

Kamala Harris est restée souriante pendant tout le débat, au risque de paraitre "fausse", "ironique" ou "condescendante". Elle n'a pas systématiquement répondu directement aux questions, faisant souvent des digressions pour "passer" ses messages. Elle a tout de même réussi à éviter les pièges tendus par son adversaire.

Ce débat peut-il avoir une incidence sur le cours de l'élection ?

Un débat de vice-présidents n'a jamais changé le cours de l'histoire, et a même rarement marqué les esprits.

Cette année, les électeurs indécis sont peu nombreux et un débat ne pourra pas vraiment faire bouger des lignes qui sont somme toute très marquées. Cela dit, il peut redorer le blason du ticket républicain, mis à mal en raison de l'attitude de Donald Trump lors du premier débat présidentiel.

L'anecdote de la soirée

Les téléspectateurs ont remarqué une mouche dans le studio qui s'est longuement posée sur la tête de Mike Pence, durant environ deux minutes, sans que celui-ci ne s'en rende compte. Cette anecdote a même déclenché  la création d'un compte Twitter @MikePenceFly (Mouche de Mike Pence).

Les images du débat

USA 2020 : Les candidats à la vice-présidence débattent à plus de trois mètres de distance et derrière des parois de plexiglass
USA 2020 : Les candidats à la vice-présidence débattent à plus de trois mètres de distance et derrière des parois de plexiglass © AFP / POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

On retiendra bien sûr cette image des deux candidats assis à leur pupitre, séparés par des parois en plexiglas et à plus de trois mètres l'un de l'autre

Mais on n'oubliera pas non plus ces deux images de fin, si symptomatiques de la situation et de l'état d'esprit actuel qui anime chaque camp concernant la gravité du coronavirus et le port du masque.

USA 2020 : Le couple Kamala Harris et Doug Emhoff à la fin du débat des candidats à la vice-présidence
USA 2020 : Le couple Kamala Harris et Doug Emhoff à la fin du débat des candidats à la vice-présidence © AFP / Robyn Beck

À la fin du débat en effet, chaque conjoint des candidats est venu saluer le public. Alors que Doug Emhoff, l'époux de Kamala Harris portait un masque, Karen Pence l'épouse de Mike Pence, tout sourire, n'en portait pas...

USA 2020 : Le couple Mike et Karen Pence à la fin du débat des candidats à la vice-présidence
USA 2020 : Le couple Mike et Karen Pence à la fin du débat des candidats à la vice-présidence © AFP / ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Prochain débat Trump/Biden : le 15 octobre. Un débat qui pourrait être "virtuel" comme le le préconise la commission bipartisane sur les débats présidentiels, ce que Trump refuse pour le moment.

► REVOIR LE DÉBAT DANS SON INTÉGRALITÉ : 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.