Si l'affaire des e-mails d'Hillary Clinton connait un nouvel épisode, c'est à cause d'un personnage politique que ses frasques sexuelles ont éloigné du pouvoir : Anthony Weiner

Anthony Weiner, candidat à la mairie de New-York en 2014, et sa femme Huma Abedi, la plus proche conseillère d'Hillary Clinton
Anthony Weiner, candidat à la mairie de New-York en 2014, et sa femme Huma Abedi, la plus proche conseillère d'Hillary Clinton © Reuters / Eric THAYER

L’affaire des e-mails d’Hillary Clinton n’agiterait pas la fin de campagne présidentielle sans un des personnages les plus sulfureux de la galaxie Clinton. Anthony Weiner a longtemps été un membre par alliance de la famille, puisqu’il était le mari de celle qu’Hillary Clinton appelle son autre fille, Huma Abedin, sa conseillère la plus proche de la Maison-Blanche des années 90 au département d’Etat et à cette campagne présidentielle 2016.

Anthony Weiner c’était l’étoile montante du parti démocrate à New York, de la prestance, du bagout, le sens du spectacle, ce qu’il faut pour exister dans la politique new-yorkaise. Mais son ascension est brutalement freinée, au début des années 2010, par des frasques sexuelles, des photos intimes envoyées à des maîtresses et qui ont fait le régal des tabloids.

A l’époque, Huma Abedin choisit de pardonner et de rester avec son mari. Le couple devient même acteur d’un documentaire chargé de filmer le come-back du repenti candidat à la mairie de New York en 2014. Il y a du Donald Trump dans le narcissisme d’Anthony Weiner qui propose donc à un réalisateur de suivre toute sa campagne. Cela donnera le documentaire politique le plus surréaliste puisqu’évidemment Anthony Weiner rechute, à nouveau des photos et des sextos compromettants, et au lieu d’éloigner les caméras il laisse filmer des séances de thérapie familiale et des scènes où il insulte des électeurs qui lui demandent simplement des explications.

Dès le début de la campagne présidentielle, l’élu de New York est évidemment associé à Bill Clinton dans des clips publicitaires particulièrement délicats du candidat Donald Trump

Devenait-il trop dangereux, ou est-ce à cause d’une ultime humiliation, toujours est-il qu’Huma Abedin met fin à cette relation. Anthony Weiner devient un astre noir solitaire et qui fait donc l’objet d’une enquête du FBI à cause de messages à caractère sexuels envoyés à une adolescente de 15 ans.

C’est dans les ordinateurs saisis qu’ont été trouvés ces e-mails, des milliers selon le New-York Times, des courriers électroniques écrits et reçus par Huma Abedin du temps où elle travaillait au département d’Etat. Personne ne sait ce que contiennent exactement ces e-mails - il est difficile d’expliquer un tel manque de prudence - mais il y a au moins une certitude : grâce à cette affaire Anthony Weiner refait la Une des tabloïds new-yorkais et Hillary Clinton n’a rien à gagner à voir l’encombrant Weiner revenir sur le tapis à quelques jours de l’élection.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.