Jusqu'au 8 novembre, date à laquelle celui (celle) qui succédera à B.Obama sera élue(e), notre correspondant Frédéric Carbonne livre son billet quotidien. Jour 1, premier débat.

Chaque jour, jusqu'à l'élection du nouveau président des États-Unis, notre correspondant Frédéric Carbonne livre son décompte
Chaque jour, jusqu'à l'élection du nouveau président des États-Unis, notre correspondant Frédéric Carbonne livre son décompte © Radio France / Frédéric Carbonne

Dans sa librairie de Washington, Lissa Muscatine est une figure centrale du petit monde culturel de la capitale américaine. Mais elle est aussi un astre important de la galaxie Clinton. Amie depuis 20 ans, rédactrice de ses discours pendant la campagne 2008 et au département d’État, et conseillère encore aujourd’hui, même si elle n’a pas de fonction officielle dans la campagne.

Trump, c'est du Teflon....

Lissa Muscatine connait tellement Hillary Clinton qu’elle pourrait finir ses répliques, elle lui conseille d’être simplement elle-même, mais elle ne peut pas s’empêcher d’être inquiète au nom de la métaphore du Teflon et du Velcros. "Trump, dit Lissa Muscatine, c’est du Teflon, tout glisse même les tâches les plus grasses, Clinton c’est l’inverse c’est du Velcro, qui agrippe tout et qui s’incruste". C’est bien cela qui perturbe le camp démocrate, l’insubmersible Donald Trump, qui se relève de toutes ses erreurs.

...ou un alligator

Un autre habitué de ces moments décisifs essaye de se rassurer. James Fallows a accompagné Jimmy Carter pendant sa présidence, le 'Donald Trump des débats républicains' lui a fait penser à un "alligator qui ne dort que d’un œil et qui croque ses proies dès qu’elles l’approchent. Au moins dit-il, dans un débat à deux, il ne pourra pas sommeiller". A l’affiche, ce soir donc : Hillary Velcro face à Teflon Alligator. Faites vos jeux !

►►►Suivez notre correspondant sur Twitter : @FCarbonne

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.