[scald=100605:sdl_editor_representation]NATIONS UNIES (Reuters) - La responsable des opérations humanitaires des Nations unies, Valerie Amos, a annoncé lundi avoir été autorisée par les autorités de Damas à se rendre en Syrie.

Elle a ajouté qu'elle comptait se rendre sur place de mercredi à vendredi prochains.

Jeudi dernier, la Russie et la Chine se sont associées aux treize autres membres du Conseil de sécurité de l'Onu pour faire part de leur déception face au refus du gouvernement de Damas d'autoriser la visite d'Amos en Syrie.

Les 15 Etats membres du Conseil ont adopté à l'unanimité une déclaration dans laquelle ils "déplorent" la détérioration de la situation humanitaire en Syrie et exhortent Damas à autoriser la venue de Valerie Amos, chargée d'évaluer les besoins humanitaires des populations civiles.

Selon les Nations unies, plus de 7.500 civils ont péri victimes de la répression du régime de Damas depuis mars 2011, début du soulèvement contre le président Bachar al Assad.

Louis Charbonneau, Guy Kerivel pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.