En Chine, boire du vin c'est chic et branché. La Chine accueille cette année le concours mondial de Bruxelles, pour un nombre record de vins à tester.

Le concours mondial de Bruxelles s'est installé dans le district de Haidan à Pékin
Le concours mondial de Bruxelles s'est installé dans le district de Haidan à Pékin © Concours mondial de Bruxelles/ Capture d'écran

Signe de l’importance grandissante du marché,  le concours mondial de Bruxelles, manifestation considérée par les professionnels comme la plus importante du genre,  a choisi Pékin pour organiser sa 25e édition  qui  se tiendra  jusqu’au 13 mai. Boire du vin, c'est chic , en Chine !

Lors de ce concours, plus de 330 juges venus du monde entier vont tester et évaluer plus de 9 000 vins. La Chine a largement contribué à ces résultats en introduisant plus de 480 vins, soit une augmentation de 90,2% par rapport à 2017. Le vin va-t-il détrôner l’alcool de riz traditionnel ? Les Pékinois consomment de plus en plus de vin qu’ils jugent bon pour la santé, alors que le bai jiu , l’alcool de riz, serait  devenu trop fort.

Phénomène de société

C'est un phénomène de société, observable dans les restaurants des grandes villes, les Chinois boivent du vin en déjeunant ou dînant, et même à l’apéritif.  Indicateur de son  statut social, ou signe qu’on est branché voire mondialisé,  le vin est en train de conquérir la jeunesse et les femmes. Cela se traduit par l'ouverture de nombreux  bars à vins  comme celui de Xu Xu, une jeune pékinoise mariée à un italien et qui a vécu 6 ans à Paris : "80% de mes amis boivent du vin. Ils aiment beaucoup le  vin italien, espagnol et argentin. Quand j'ai ouvert ce bar à vin il y a deux ans, j'étais inquiète. Est-ce que ça va marcher?  Les gens font vraiment attention à ceux qu'ils aiment, est-ce que un vin est agréable, est-ce qu'ils sont contents  d'un vin? Etc". 

Mes parents préfèrent boire du vin maintenant car c'est bien pour la santé. Pour les filles, c'est bien pour la beauté ! 

"Il n'y a pas que les classes moyennes et supérieures, ça touche maintenant d'autres catégories comme les personnes âgées, les ouvriers, les étudiants"

La chine  est devenue le 5e consommateur mondial de vin   

Cinquième consommateur de vin au monde, la Chine devrait devenir le deuxième marché du vin en 2021, derrière les États-Unis.

Selon les statistiques de l’Organisation internationale de la vigne et du vin, la Chine est aujourd’hui le deuxième pays au monde en terme de superficie de vignes, avec 847000 hectares, derrière l'Espagne et devant la France. 

Les Chinois préfèrent le vin rouge : la valeur du marché chinois atteindra 23 milliards de dollars, en augmentation de 53 % par rapport à 2016.  

Plus globalement, la région Asie-Pacifique enthousiasme les professionnels du vin qui seront plus d’un millier issu de 28 pays à la fin du mois au Vinexpo de Hong Kong, où 18000 acheteurs professionnels de Chine et de la zone seront présents.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.