Le centre du Mexique a été touché par un tremblement de terre de magnitude 7,1, 32 ans après le tristement célèbre séisme de 1985 qui avait frappé Mexico, la capitale du pays.

Le matin même du séisme, des exercices avaient été organisés à destination de la population, 32 ans jour pour jour après celui de 1985 où 10 000 personnes ont été tuées.
Le matin même du séisme, des exercices avaient été organisés à destination de la population, 32 ans jour pour jour après celui de 1985 où 10 000 personnes ont été tuées. © AFP / YURI CORTEZ

Le centre du Mexique et sa capitale Mexico ont été touchés mardi par un violent séisme de 7,1, moins de deux semaines après celui qui a ébranlé la côté pacifique du pays, mais surtout 32 ans, jour pour jour, après les secousses meurtrières de 1985 dans lesquelles 10 000 personnes avaient péri.

Sur place, ce sont de véritables scènes de chaos : au moins 200 personnes, au moins, ont péri, dont 21 enfants dans l'effondrement d'une école et de nombreux bâtiments sont détruits. Mais le bilan monte d'heure en heure, à mesure que les personnes coincées sous les décombres sont retrouvées. Dans la mégalopole de 20 millions d'habitants mais aussi dans les États voisins, secouristes et passants ont formé des chaînes humaines pour déblayer et tenter d'extraire d'éventuels survivants.

"Je pense que les dégâts seront moins importants" témoigne une étudiante au micro de Delphine Evenou.

L'épicentre du séisme, qui s'est produit à 13h14 locales (18h14 GMT), a été situé à la frontière de l'État de Puebla et Morelos (centre), à 51 km de profondeur, selon le centre géologique américain USGS.

Au milieu des odeurs de gaz, plusieurs immeubles se sont effondrés ou ont été fortement endommagés, a constaté l'AFP. Les autorités de la capitale mexicaine faisaient état d'une cinquantaine de bâtiments en ruine.

Un exercice de simulation avait été organisé ce mardi

Plusieurs institutions de la capitale, dont l'aéroport international de Mexico ou l'université nationale autonome de Mexico (Unam), l'une des principales d'Amérique latine, ont annoncé sur leur compte Twitter la suspension de leurs activités pour inspecter les bâtiments. Les écoles à Mexico et à Puebla ont été évacuées et fermées. L'aéroport a rouvert quelques heures après.

Mardi matin, jour anniversaire du tremblement du 19 septembre 1985, les autorités avaient organisé un exercice de simulation destiné à la population.

Depuis cette tragédie, les réglementations pour la construction ont été durcies et un système d'alerte à l'aide de capteurs situés sur les côtes a été développé.

© Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.