un dernier signal du vol mh370 peut-être détecté dans le détroit de malacca
un dernier signal du vol mh370 peut-être détecté dans le détroit de malacca © reuters
**Plusieurs navires chinois et australiens, participant aux recherches du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, ont détecté un signal sonore dans plusieurs endroits de l'océan Indien et tentent de vérifier s'ils proviennent des boîtes noires du vol MH370 disparu le 8 mars. Le temps presse : leur durée de vie est limitée.** Les services de secours australiens ont indiqué dimanche qu'un navire de patrouille chinois, le Haixun 01, avait capté un signal à deux reprises au cours des derniers jours au large des côtes de Perth [où l'appareil malaisien aurait pu s'abîmer.](http://www.franceinter.fr/depeche-vol-mh370-lappareil-est-tombe-dans-locean-indien) Robert Galand, ancien pilote, expert auprès des tribunaux (joint par Antoine Giniaux) : > Cette piste est parfaitement crédible. Les boîtes noires ont été conçues pour cela : émettre des signaux très précis capables de traverser l'océan.
Plusieurs avions et bateaux ont été envoyés sur place et le navire australien Ocean Shield a lui aussi intercepté un "événement acoustique" à environ trois cents milles nautiques. Le Ocean Shield est équipé de matériels sophistiqués de la marine américaine capables de détecter les signaux transmis par les boîtes noires d'un avion. ### Aucun lien certain avec le Boeing de la Malaysia Airlines Selon l'agence de presse Chine nouvelle, le détecteur qui équipe le navire Haixun 01 a capté à environ 25 degrés de latitude sud et 101 degrés de longitude un signal sur une fréquence de 37,5 kHz, la même que celle des boîtes noires. Les autorités australiennes et l'agence chinoises admettent toutefois qu'il n'existe pour l'instant aucun lien certain avec le Boeing de la Malaysia Airlines. Tony Abbott, premier ministre australien : > Il s'agit des recherches les plus difficiles de l'histoire de l'humanité. Nous cherchons un avion qui se trouve au fond d'un océan très profond et c'est une zone très, très vaste. Nous devons faire très attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives. Une douzaine d'avions et 13 bateaux participent aux recherches dans une zone de 217.000 km2 située à 1.700 km au nord-ouest de Perth, en Australie, où le Boeing 777 se serait abîmé le 8 mars avec 239 personnes à bord, dont 153 Chinois et quatre Français. **"Il y a quelque chose d'un peu désespéré dans cette course contre la montre". Le récit à Pékin de notre correspondant Philippe Reltien.**
Le temps presse puisque [le système de localisation des boîtes noires est alimenté par des batteries dont la durée de vie est d'environ un mois](http://www.franceinter.fr/depeche-vol-mh370-la-traque-des-boites-noire-debute). Cela fera 30 jours lundi que l'avion a disparu des radars de l'aviation civile, une heure après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin.
Vol MH370 : un signal détecté
Vol MH370 : un signal détecté © Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.