Les électeurs iraniens ont finalement élu leur prochain président. Quatre ans après la réélection contestée du conservateur Mahmoud Ahmadinejad, les revendications démocratiques exprimées en 2009 ont investi les débats. Et porté un modéré au pouvoir.

15 juin 2013 : Hassan Rohani, candidat modéré, est élu président. 12 juin 2009 : Mahmoud Ahmadinejad est réélu dès le premier tour de la présidentielle iranienne avec plus de 62% des voix. Des milliers d’électeurs doutent de la validité du scrutin. Un bilan économique contesté, des prises de positions diplomatiques douteuses, comment a-t-il pu bénéficier d’un tel raz-de-marée électoral ?

Des dizaines de milliers de manifestants refusent les résultats et descendent dans les rues des grandes villes iraniennes. “Where is my vote ?” , “Où est mon vote ?” devient le slogan du mouvement vert. Arrêtés et torturés, ces manifestants pacifiques ont contesté les résultats pendant neuf mois. Certains ont été contraints de fuir l’Iran. Face caméra, douze d’entre eux racontent comment ils ont traversé cette période charnière de l’histoire politique iranienne.

Un webdocumentaire de Thibault Lefèvre, Shadi Sanjabi et Stéphanie Parfait

Voir le dossier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.