angela merkel et la cdu remportent les législatives allemandes
angela merkel et la cdu remportent les législatives allemandes © reuters

Angela Merkel n'a pas le choix. Oui, l'Allemagne va bien se doter d'un salaire minimum généralisé. Condition sine qua non pour que la chancelière réussisse ses négociations avec les sociaux-démocrates du SPD.

C'est ce qu'on appelle faire un geste. En pleine discussion avec les sociaux-démocrates du SPD, la chancelière allemande s'est sentie obligée de faire un geste. Le SMIC, c'est une petite révolution pour les conservateurs opposés à tout salaire minimum !

8.50 € par heure

Le SPD milite pour un salaire horaire minimum de 8.50 € pour tous. Ni la date d'introduction, ni le niveau de ce Smic (le salaire minimum en France) à l'allemande ne sont connus, mais l'accord de principe des conservateurs constitue déjà une révolution en Allemagne, un pays qui s'en remet traditionnellement aux partenaires sociaux sur ce sujet.

D'ailleurs, la pilule a du mal à passer pour beaucoup. "Le salaire minimum fixe a ruiné l'Allemagne de l'Est ", s'énerve le chef du gouvernement de Saxe-Anhalt, le conservateur Reiner Haseloff, qui évoque les salaires fixés par l'Etat dans l'ex-RDA communiste : "Nous ne devons pas refaire la même erreur ".

Bon pour la France ?

Cette petit révolution dans le pays le plus proche de la France peut-il avoir des conséquences positives pour notre pays ? Oui, sans aucun doute, répond l'économiste de l'OFCE Eric Heyer, surtout pour nos entreprises et donc pour notre économie.

C'est une bonne nouvelle pour la France. Cela va redonner du pouvoir d'achat aux Allemands et l'Allemagne est notre principal partenaire. Plus de consommation en Allemagne, ça veut dire plus de demandes adressées à nos entreprises. (Eric Heyer, économiste de l'OFCE)

Derniers Articles
Culture
Pastelikos de Daniella Leher
29 juin 2017
Culture
Sole normande
29 juin 2017
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.