A-ha 2015
A-ha 2015 © corbis

Les années 80 sont toujours debout. Ce mercredi, à Berlin, et cinq ans après leur séparation, les norvégiens du groupe A-ha ont annoncé leur reformation avec à la clé un nouvel album"Cat in Steel" pour septembre et une tournée en Allemagne, en Suisse et en Autriche pour 2016.

Du côté de la presse norvégienne, l'heure n'est pas à l'emballement. Le groupe est plus considéré désormais comme une marque, et selon certaines mauvaises langues, cette reformation ne serait du qu'à de basses considérations financières. Ce n'est pourtant pas l'avis de Paul Waaktaar Savoy , un des fondateurs du groupe :

Si on a encore des choses à dire, pourquoi ne pas les dire? Si le groupe a d'autres choses à montrer, pourquoi ne pas le faire

Et Paul a finalement bien raison... Bien que le groupe aux 35 millions d'albums vendus se soit déjà séparé deux fois (la dernière date de 2010) et que comme le dit le dicton populaire : jamais deux sans trois.

En attendant ce sera pour les fans l'occasion d'entendre à nouveau sur scène le tube qui les a rendu célèbre Take on me . Autre tube que l'on doit à A-ha : "The living daylights ", bande originale du 17e James Bond. John Barry , compositeur historique de la série avait ré-orchestré le titre contre l'avis du groupe. Leur version est néanmoins présente sur l'excellent album Stay on these roads de 1988.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.