La radio de demain? en ligne ou dans le poste? Radio Quenelle à Lyon

quenelle logo
quenelle logo © Radio France

mise sur le web pour décoiffer la radio et faire vivre la vie culturelle lyonnaise. Salut amical.

L'interview automatique tout à fait

blogcshorspistes
blogcshorspistes © christine siméone / christine siméone

de Guillaume Ducongé, son fondateur.

Qu'est-ce que donc que Quenelle? Une radio sur le net on voit à peu près , mais en l'occurence quelles sont ses particularités sonores? Guillaume Ducongé: Quenelle c’est une radio sur le web qui porte haut et fort les couleurs de la Quenelle ! Non évidemment ce n’est pas une radio culinaire (encore que nous nous sommes promis d’aller tourner un jour un reportage sur la recette de la quenelle traditionnelle ainsi que sur celle des quenelles au chocolat plus facile à rapporter dans leurs bagages par les touristes lorsqu’ils repartent de Lyon). Le choix du nom a été évident. Quoi de plus lyonnais que Quenelle, si ce n’est peut-être un Canut? Radio Canut existant déjà, nous n’avions plus le choix. S’appeler Radio Quenelle c’est évidemment une “lyonnitude” revendiquée mais une part de second degré assumé. Notre objectif de départ était simple : parler des créateurs lyonnais à la radio, alors que plus aucune radio FM ne le fait. Quels sont les artistes que vous aimez suivre en particulier ? Qu'écoute-t-on en priorité sur Quenelle? Guillaume Ducongé: En musique, nous sommes à l’affût de toute la création musicale lyonnaise dans des styles aussi variés que la pop, le folk, l’électro, le hip hop, le reggae et tout ce qui est, de manière générale, issue de labels indépendants. On entend donc de la musique que l’on n’entend pas ailleurs ! Sauf peut-être sur Inter les jours de service minimum. De la musique qui est au cœur de la création musicale pop-rock-électro-indé aujourd’hui. Pour être cohérent avec le fort ancrage local dans nos émissions, nous consacrons 10% de la programmation à des groupes ou auteur-compositeurs lyonnais.

Nous invitons régulièrement des musiciens lyonnais à venir se produire en live sur l’antenne. Parfois les live ont d’ailleurs lieu sur scène, dans le cadre d’une émission-concert gratuit e. Lors de la Fête de la Musique 2012, nous avons permis, grâce aux Subsistances de Lyon, à 5 jeunes artistes lyonnais sélectionnés parmi 87 candidats de se produire 45 minutes sur la grande scène de la verrière des Subsistances. Nous nous faisons également l’écho de la programmation des principales salles de concert de Lyon en matière de musique pop et indie. Sans oublier des rencontres avec certains artistes plus confirmés lors de leur passage à Lyon (Arthur H, Daniel Darc, Brigitte, Cali...)... Mais aussi de découvertes qui nous tiennent à cœur (les Québecois Monogrenade, Cascadeur, Concrete Knives...) En dehors de la musique, nous parlons de tout ce qui fait la création à Lyon (galeries, expositions, événements, mode) avec des reportages ou émissions spéciales in situ Pourquoi Quenelle n'a pas encore eu l'idée d'inventer des objets multimédia nouveaux - images et son. Ce ne sont pas les talents qui manquent non?

Guillaume Ducongé: C’était dans notre projet de départ. Mais il n’est pas facile de rencontrer des publics sur des objets hybrides. Déjà faire rentrer la web radio dans les habitudes d’écoute est un vrai défis... Qui va prendre encore un peu de temps. Nombreux sont les artistes qui travaillent l’image et le son. Nous continuons à les repérer, en espérant pouvoir un jour leur proposer un espace d’exposition. Des expositions où l’on pourrait aussi se mettre un casque audio sur les oreilles, et fermer les yeux pour se laisser transporter par un voyage sonore musical, expérimental ou documentaire. Car si on peut avori un regret, c’est que le documentaire se développe autant à la télé avec la multiplication des chaînes et soit, dans le même temps, en voie de raréfaction à la radio.

Combien d'internautes pour Radio Quenelle? Guillaume Ducongé: En 1 an nous avons eu 12 000 écoutes d’émissions en Podcast. Nous démarrons juste la diffusion d’un flux continu avec des premiers chiffres encourageants (entre 1000 et 2000 auditeurs / mois cet été). Notre page Facebook draine déjà plus de 4000 personnes chaque mois. Des projets pour l'année? Guillaume Ducongé: Ils sont nombreux grâce à l’arrivée de nouveaux bénévoles. Une émission littéraire, des émissions en direct depuis des événements culturels et une nouvelle activité : la production d’artistes locaux. Notre objectif de découverte de nouveaux talents nous a donné envie d’aller encore plus loin en aidant certains artistes (1 ou 2 par an) à réaliser leur projet et à rencontrer le public. Le premier artiste que nous soutenons est Yannick Berger dont le nouvel EP sortira en novembre prochain. Si tout va bien, nous devrions acquérir un camping car nous permettant de nous installer pour nos émissions in situ, mais aussi emmener des artistes tourner des sessions acoustiques dans des lieux insolites de Lyon. Enfin, nous recrutons toute personne qui a envie de faire de la radio. De la vrai, avec du contenu dedans ! Biennale de la danse à Lyon, Nuits sonores, Nuits de fourvière, biennale d'art contemporain, musée des beaux arts, qu'est ce met Quenelle en priorité sur son agenda dans une année lyonnaise?

Quenelle 1
Quenelle 1 © Radio Quenelle

Guillaume Ducongé: Les Biennales de Lyon sont des incontournables, tout comme les expositions du Musée d’Art Contemporrain. Mais notre rythme est aussi calé sur les expositions des galeries d’art de la rue Burdeau par exemple. Dans le cadre du programme EXTRA! du Festival Nuits Sonores, cette année, nous avons proposé aux festivaliers des dons de son au travers de deux Totems en libre service. A partir de là, nous avons réalisé trois documents sonores de 15 minutes qui offrent une véritable immersion dans l’ambiance du Festival ; y compris au travers de ceux qui y travaillent. Et puis, évidemment, nous suivons l’actualité du spectacle vivant, les festivals et les concerts de nos salles préférées (l'Épicerie Moderne, le Transbordeur, le Marché Gare et le Kao)

quenelle logo
quenelle logo © Radio France
blogcs signature C Simeone
blogcs signature C Simeone © Radio France / C Siméone
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.