Découvrez l'expo consacrée au mouvement Punk proposée par la Discothèque de Radio France, en collaboration la Sacem, et présentée au Printemps de Bourges cette année.

Loulou Picasso, membre du collectif Bazooka,  à Rome en 2011
Loulou Picasso, membre du collectif Bazooka, à Rome en 2011 © AFP / Andreas Solaro

Bazooka est un collectif d’artistes, né aux ateliers graphiques des Beaux-Arts de Paris en 1974. Il est constitué de Kiki Picasso, Loulou Picasso, Olivia Clavel, Lulu Larsen, Bernard Vidal et TI5 Dur.

Indissociables de la vague punk qui déferle sur l’Europe, les Bazooka publient leurs propres magazines : Bazooka production (1975), Bulletin Périodique (1976), créent des affiches, des pochettes de disques, notamment pour le label Skydog de Marc Zermati (fondateur du Festival punk de Mont de Marsan) et investissent entre 1976 et 1978 de nombreuses revues (Métal Hurlant, l’Echo des savanes, Hara Kiri, Charlie, Rock & Folk etc…). En 1977, en véritable commando, ils instaurent leur « dictature graphique » à Libération en réagissant à chaud à l’actualité, tout d’abord dans les colonnes du journal, puis entre février et juin 1978 dans le mensuel Un regard Moderne.

Provocateurs, subversifs, innovateurs dans leurs techniques de collage d’images, les Bazooka bousculèrent les conventions graphiques et ont inspiré toute une génération d’artistes underground des années 80 jusqu’à aujourd’hui.

En 1979 le groupe éclate, et les membres de Bazooka poursuivent chacun leur travail individuellement, même s’ils se retrouvent pour de ponctuelles collaborations.

Kiki Picasso invité de Sur écoute - France Culture 12/10/2013

« Le flash que j’ai eu avec les punks en 77, je l’ai eu en découvrant les premières raves party, l’enfumage total de cannabis, l’ecstasy à la plus soif ! Voilà, il y a quelque chose qui se passait à nouveau à ce moment-là. Un moment de liberté créative où les gens ont dit : on invente, on invente réellement ! »

PUNK ! 40 ans de No Future - L'exposition

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.