Découvrez l'expo consacrée au mouvement Punk par la Discothèque de Radio France et la Sacem, et présentée au Printemps de Bourges cette année.

Forever Pavot, Trans Musicales de Rennes - 2014
Forever Pavot, Trans Musicales de Rennes - 2014 © AFP / jean-François Monier

Born Bad pourrait se traduire par « né sous une mauvaise étoile ». Pas de cuillère en argent dans la bouche, pas de bol, pas de répit. Et malgré les embûches et les coups du sort, il fête aujourd’hui ses 10 ans. 10 ans d’une véritable épopée sauvage, celle d’un label qui s’est fait une place au cœur d’une époque où diriger une maison de disques est au mieux un geste symbolique, au pire un combat perdu d’avance, un acte totalement irresponsable.

Ça tombe bien, la responsabilité est le dernier des soucis de JB Guillot, tête pensante de Born Bad Records. Un label démarré comme petite maison de quartier, snobée par les grandes enseignes qui ne voyaient en lui qu’un marlou, un type à la tête d’une bande de blousons noirs qui buvaient de la bière chaude et écoutaient Gene Vincent en faisant tournoyer des chaînes de vélo au-dessus de leurs têtes. Label aujourd’hui reconnu comme le taulier d’un des viviers les plus foisonnants, prestigieux et exigeants de la scène nationale. De Frustration à Cheveu, de La Femme à Francis Bebey, de Feeling Of Love à Violence Conjugale, de Forever Pavot à J.C. Satàn, de Julien Gasc à Pierre Vassiliu, de François de Roubaix à Cobra, autant d’étapes d’une ballade insensée entre pop, zouk, cold-wave, noise, tropicalia, synth-punk, variété et heavy metal qui s’est imposée comme un des plus beaux et des plus délicieusement accidentés parcours que nous ait offert la scène musicale française.

Et tant pis si les courants d’air vous décoiffent, si la vitesse vous incommode et si on finit dans le décor. Le voyage est à ce prix. On célèbre aujourd’hui sa première étape. Sous une mauvaise étoile, oui, mais quelle étoile - fière, radieuse, héroïque. Et on l’espère inextinguible.

PUNK ! 40 ans de No Future - L'exposition

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.