Nous avions laissé Camille virevoltante et magnétique, le corps en transe, transformant le music-hall parisien en temple de chants et de danses improvisées et libératoires.

Camille UÏ
Camille UÏ ©

Camille a mis au monde un opus qui a crié en sortant de sa matrice un oui majuscule, coiffé d’un tréma significatif. Tout est dit dans ce titre manifeste. Un sens qui permet de percevoir les sons, et d’être dans l’accord parfait de l’ouverture.

Entrez dans la métaphore et tout devient limpide. Le O symbolise la matrice, le U le réceptacle et le I la rectitude. Le tréma indique par ailleurs que ce oui est bien planté. Trois lettres pour signifier un cahier des charges.

Mais Camille, telle qu’en elle-même, n’a de cesse que de se délester (précisément) des charges qui peuvent contraindre ses recherches artistiques. Et surtout qui risquerait d’entamer son instinct phénoménal.

Autour de la voix lead : Un tambour, un choeur rythmique, et un choeur lyrique. C’est de cette troïka originelle que vont naître les chansons. Puis, dans un deuxième temps de cette genèse, Camille laisse progressivement le Moog synthétiser les chansons.

CAMILLE
CAMILLE / Patrick Messina

Au commencement tout est parti d’un travail sur la pulsation. La pulsation c’est le rythme et le rythme c’est la vie. Mais là encore Camille et Clément Ducol, son fidèle complice artistique depuis le précédent album, ont cherché à désaxer ce travail. Ainsi ont-ils traqué le rythme impair, très libérateur en termes de composition et peu utilisé dans la pop.

Source Because

  • Je voulais faire un disque protestataire
  • Je voulais dire Non
  • Et voilà que je dis OUÏ
  • Dans OUÏ il y a tout
  • la rondeur du O
  • l’ouverture du U
  • la droiture du Ï
  • Tout ce que je souhaite
  • dire, être et devenir
  • Aucun obstacle
  • au chant des voyelles
  • au battement du coeur
  • du OU au Ï
  • de l’obscurité à la lumière
  • du grave à l’aïgu
  • de la terre aux nues
  • du tambour à la voix
  • de lui à moi
  • Et au bout du labeur
  • le Ï tout OUÏ
  • et ses deux poings
  • levés vers le ciel

CAMILLE

Aller plus loin

Les concerts d'Inter avec Camille et London Grammar, lundi 22 mai 2017 de 20h à 22h au studio 105

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.